Mission 11 : des Tupolev au menu

Le Généralissime Chiang Kai Chek a demandé au Colonel que huit pilotes chinois soient formés sur les Tomahawk des Tigres Volants. Difficile de leur prêter ces appareils, en sachant qu’il faut dans le même temps défendre l’ouest de la Chine, la route de Birmanie, Rangoon, et passer à l’offensive au-dessus du Vietnam. Chennault avait envie de rapatrier tous ses hommes à Kunming. La réponse à cette envie, donnée par la Princesse, fut qu’il fallait attendre l’arrivée des renforts britanniques. Chennault n’hésitait pas à montrer les craintes qu’il avait quant à un passage de son groupe dans l’armée régulière américaine. La rumeur comme quoi l’AVG allait devenir un squadron à part entière de l’US Army gonflait de jour en jour, au sein du personnel comme des pilotes, alimentant un malaise certain.

Autour d’un dîner garni d’huîtres arrivées de Calcutta grâce à Billy McDonald, un pilote de la CNAC (China National Aviation Corporation), suivi d’oies rôties accompagnées d’un vin français, le Général Mao Pang-chu, en visite à Kunming, discuta avec le Colonel de son envie d’attaquer Hanoi. Tout le monde se mit d’accord pour que des Tomahawk escortent des bombardiers d’origine soviétiques, des Tupolev SB présents en Chine depuis 1937, autant dire des reliques, dans leur tâche.

Aujourd’hui, nous n’allons pas partir sur Hanoi, l’objectif est trop démesuré pour le moment. Mais hier soir, des espions nous ont affirmé qu’un régiment d’infanterie motorisée japonais avait établi un campement dans le village de Nethat (M-8 ). Il y aurait au moins une trentaine de véhicules, des camions, des automitrailleuses et quelques chars. La menace est trop grande pour ne pas effectuer un bombardement sur ces troupes, situées à quelques miles du front. D’un instant à l’autre, une brèche peut s’ouvrir, mettant directement en danger Toungoo, ville par laquelle transite tout le matériel provenant de Rangoon vers le nord de la Birmanie et vers la Chine.

Disponibilités : 4 P-40B et 18 SB-2 M-100A

mis11.jpg

Rapport des pilotes

AV_Gnou

Dispo et position: “Beef” Leader (2° Vicking, 3° Lampatex, 4° Kasp)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • Joli carton

Récit: Belle nav des beef, bien groupir.
Tranquillou jusqu'à Zedi, descente dans la Crasse derrière les Baloo en M8.
Le campement est rapidement identifié. Les Baloo ont joyeusement éclairé la cible.
Une belle natte de véhicules divers et variés forme un V depuis le Sud de la route principale. A peine l'attaque annoncée que l'on perd Kasp et Vicking dans le flot de mitraille qui nous accueille…
Je largue sur l'angle du V, où stationne un pâté de char. KaBoom !

C'est le bordel sur la fréquence. J'essaie tant bien que mal d'organiser la fuite de mon groupe, réduit à 2 SB2.
On remonte la rivière au 300 jusqu'à un village traitreusement garni de DCA. On oblique au 270. Même topo 1 minute plutard… On file plein Sud, accompagné par de la DCA lourde, tout en remontant au-dessus du plafond à 3000m.

On finit par regrouper avec Cocotte 3 et 4, au point de rendez-vous. Je suis le seul à ne pas perdre de carburant, RTB au plus court !
Perdu au milieu de la jungle, ça ne sent pas très bon. Impossible de faire le point, alors qu'ils sont tous sur la réserve…
Finalement, tout le monde finira sain et sauf, au sol. Quelques-un déroutés, mais entiers.
Pfiouu… Gros sur la patatte en fin mission !

AV_Bolger

Dispo et position: Cocotte 3, leader Bed, avec Storm et Loul

Statut fin de mission: RTB

Revendications: rien

Récit: Je peine à suivre la formation, comme d'habitude, malheureusement. Je merde aussi un peu avec les réglages de richesse de carburant, qui m'ont empêché de voler pendant longtemps à l'aller à la vitesse correcte. De retour au contact du reste des Cocottes, j'overshoote plusieurs fois le dispo, en perdant momentanément le contact visuel, car au dessus d'eux.
Bref, un peu stressant et énervant. Lors de l'approche finale sur la ville de Nethat, je perds de vue le groupe lors de la plongée sous les nuages. Je m'écarte alors trop (je n'avais pas vu réellement l'objectif, trop occupé à suivre mes équipiers), et je tourne un moment à la recherche du village occupé par les Japs. Je me retrouve au sud ouest du village, sur la ligne de front, où je réveille la DCA lourde. En désespoir de cause, après m'être à peu près repéré avec l'aide de Kasp, je commence à repartir seul (je sais, c'est pas malin) sur le cap qui devrait me ramener à peu près sur la cible, alors que tous ceux qui restent en l'air ont déjà entamé leur retour. Warpig, Dieu le préserve, entendant ce que je fais, me le déconseille fortement, et m'invite plutôt à rentrer. Ce que je fais, après avoir lâché mes 6 bombes au dessus de la forêt (pauvres singes..). Retour tout seul sur un cap 270 indiqué par le gonio, à 4000 mètres, au dessus des nuages, sans trop savoir ce qui me reste de carburant. Je réduis par sécurité le régime moteur, et rejoins sans difficulté la base. Je me pose le dernier, sans rien casser. Mais je conviens qu'il faut vraiment mettre du sien pour péter le Tupolev à l'atterrissage.
En bref, une heure vingt de vol pour rien, à part consommer du carburant, et permettre à mon avatar d'arriver à rentrer entier de sa dixième mission.

AV_Loul

Dispo et position: SB2 n°3 du dispo cocotte (Bed Storm & bolger)

Statut fin de mission: RTB, à sec !

Revendications:

  • 6 bombes larguées sur objectif
  • xx

Récit: Déco et regroupement un peu fastidieux, mes moteurs ne donnant pas toutes la puissance. Néanmoins 10 minutes avant onjectif , je regroupe serré avec mon groupe. L'attaque est annoncé et leader entame descente moteur coupé, en s'égarant légèrement. je me retouve en position 2 à la sortie des nuages avec leader (Bed) dans mes 11 heure proches. Le village est en vue est on amorce l'attaque sur un axe plein nord & plein pot. La DCA trés importante nous encadre férocément tant est si bien que mon leader en prende plein la gueule et se met à flamber, je poursuis au milieu des traçantes et explosion et lache mes bombes en avant du coeur du village, puis radada pendant 15 secondes, trés longues durant lesquelles je suis touché plusieurs fois. Je sors plein nord et décide de remonter au dessus des nuages et prendre un cap 270° RTB. Le problème est que je me retrouve au dessus de la rivière avec plien de DCA lourde. ” putain c'est pas fini !” Je suis alors rejoint par Cocotte n°2 qui a pu échaper lui aussi au tir au pigeon. On regroupe avec le groupe des beef pour le RTB. le problème est que mon SB2 est aussi étanche qu'une passoire et que je fertilise la jungle avec mon essence. Je décide de monter au maximum, au cas où…et ce cas où arrive, car la panne sèche survient à 40 KM de la base. C'est parti pour une longue glissade, je me prépare à sauter sur un village queand j'aperçois dans une troué la base !. je ne suis plus qu'à 2000 m d'alt. Vite travailler la finesse de descente à la limite du décrochage et prendre un axe travers de piste. Je n'aurais le droit qu'à un essai ! Arrivé en virage droit , je sors le train, je suis sur la piste, la tour (Kasp) me dit de piquer, ce que je fais et touche la terre promise en évitant une autruche en essayant de me ranegr sur le bas coté. Ouf, mes réservoirs sont à sec, mais pas mes poils !

AV_Warpig

Dispo et position: Tiger 2 (4 P-40 : Riri, Warpig, Partizan, Nyv)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • un torticolis à force de regarder partout pour repérer des ennemis qui jamais ne vinrent

Récit: Pas grand chose à signaler, je n'ai pas quitté Riri lors de l'escorte des Tupolev et lors de l'attaque de ces derniers, jusqu'à ce que je perde le contact visuel pendant le regroupement des SB2. Pas bien longtemps, toutefois, puisque nous nous rejoignons à un point de rendez-vous avant de repartir à la base. Nous ne fûmes jamais en danger, mais quel stress, je craignais de voir arriver à tout moment de fourbes nippons tomber sur le groupe de bombers déjà bien malmené. Ils en avaient déjà bien eu assez avec la dca…

AV_Kasp

Dispo et position: “Beef” n°4 (1° Gnou, 2° Vicking, 3° Lampatex)

Statut fin de mission: KIA

Revendications: nada

Récit: C'était bien parti !
Une navigation en formation plutôt serrée au-dessus de la couche nuageuse. A 20km de l'objectif, je pouvais voir avec réconfort les Baloo devant, et les Cocotte sur la gauche de mon aile. Lorsque nous arrivâmes sur l'objectif à proximité d'une rivière, les Baloo descendirent avec entrain sous les nuages. Difficile dès lors de suivre Gnou dans une descente tambour battant, le fait de réduire totalement les gaz empêchant toute possibilité de freiner à part en sortant de la tôle. Néanmoins, je parviens à rester relativement collé sur la gauche du leader, tandis que Tex annonce être sur la droite.
On se dirige droit vers le village, qui s'illumine de DCA. Je sers davantage autour de Gnou et tente d'apercevoir les cibles. J'entends Gnou larguer ces bombes et… Paf ! Mort.

AV_Shane

Dispo et position: “Baloo” n°2 (1° Magik, 2° Shane, …, …)

Statut fin de mission: Pose sur la base intact

Revendications: J'ai du tuer au moins 2 poules et 1 mouton

Récit: La navigation se passe plutot bien, j'arrive a rester assez bien formé sur Magik et aprees une longue nav, nous arrivons a proximité de l'objectif. Magik annonce qu'il pique dans une trouée sur l'objectif. Je le suis prudemment pour ne pas serrer mes moteurs. mais me retrouve mal aligné par rapport aux cibles. je braque donc aussitot et me defile au ras des paquerettes. apres m'etre eloigné prudemment, je reviens en leger piqué et lache mes crottes un peu tard helas un poil tard ce qui fait qu'elles tombent trop loin et demolissent qq maisons. La dca m'a ignoré, malgré de nombreux tirs sur d'autres appareils situés a proximité. je m'eloigne en radada et remonte après au dessus dela couche nuageuse cap au 270. je vois loin devant a au moins 1,5km un point fumant gris. j'appelle en radio et fini par comprendre qu'il s'agit de mon leader qui fait un rtb sur un seul moteur. je mettrais les 3/4 du chemin pour le rattraper mais ensuite je le suis de près. il se pose en dehors de la piste et je me pose sur la piste elle meme. mon appareil semble n'avoir meme pas une rayure. les mecanos me felicitent chaudement, pour une fois que je vais pouvoir les laisser dormir :)

AV_Magik

Dispo et position: Baloo Leader (4 Baloo, avec Shane, Bigbang et Iceman il me semble)

Statut fin de mission: Pose sur la base, moteur gauche en rade, sur le ventre

Revendications: Plusieurs véhicules et chars, mais en passant premier, c'est facile de faire un strike

Récit: Décollage et montée à la verticale de la piste main gauche à la faveur d'une trouée dans les nuages. On prend le cap 100 à 3000m. La chasse nous rejoint à Zedi et nous continuons sur le cap, la formation étant groupée, nul besoin de temporiser. Je corrige le cap au 090 car le SB2 dérive bcp sur la droite. On passe la frontière.

A 10h, j'aperçois le pont au sud de l'objectif. Merde déjà ?!? On coupe l'axe qui nord sud qui correspond à la rivière. Je décide de plonger en spirale droite sur 270° pour se retrouver sur le bon axe d'attaque au 360. La prise de vitesse est un peu rapide et le virage un peu serré, c'est un peu cavalier comme manoeuvre. Arrivé sous la couche, je rappelle l'objectif à ne pas confondre avec le village qu'il y a juste avant. On arrive un peu sur la gauche du campement et j'aperçois des véhicules massés dans le village. J'annonce leur disposition en indiquant aux autres dispos d'attaque sur un 300 puis je fais ma passe avec Shane derrière. Je touche et je suis touché. Moteur gauche perd de l'huile il me semble et je suis blessé. Je continue plein nord en très léger virage gauche le temps d'être hors de portée de la DCA puis cap 270 direct RTB car mon moteur va me lacher. J'aperçois un autre SB2 qui fait un virage serré près du campement, il fume noir. S'il s'en sort lui …

Je reprends de l'altitude puis navigation agitée avec de la DCA lourde sur tout le chemin. Shane me rejoint 10mn avant la base. Mon moteur me lache 5mn avant la base. J'atterris mais l'avion plane trop et mes manoeuvres pour plaquer l'avion au sol sont rendues difficile avec juste le moteur droit qui marche. Je me plaque sur le ventre mais sain et sauf.

AV_Lampatex

Dispo et position: “Beef” n°3 (1° Gnou, 2° Vicking, 4° Kasp)

Statut fin de mission: Posé en campagne (B8 Numpad 5), peinture du ventre un peu égratignée

Revendications: Attaque effectuée, je pense avoir largué trop long

Récit: // Le trajet vers la cible se passe très bien, la formation est bien tenue et les nuages me posent des problèmes pour pouvoir suivre notre navigation sur la carte. Le groupe Baloo annonce être en vue de la cible et plonge dans les nuages. Gnou plonge à son tour, je suis beaucoup trop rapide, je décroche donc de la formation pour ne pas percuter Vick. Je reprends donc de l'altitude et je parviens à me replacer dans la formation juste avant l'attaque. Avec Kasp et Gnou nous sommes relativement serrés. Soudain je vois une explosion directement dans le cockpit de Kasp. Et m…. ces satanées DCA. Son avion plonge vers le sol. J'essaie de me reconcentrer sur l'attaque et je largue mes bombes trop long. Je regroupe avec Gnou et nous prenons le chemin du retour ensemble. On regroupe avec deux autres avions et faisons route ensemble. On m'annonce à la radio que j'ai plusieurs fuites de carburant…nous surplombons une une étendue ininterrompue de jungle, pas bon ça! Je surveille ma jauge et la voilà qui dégringole en chute libre. Le stress monte. Dans environ 30 secondes je n'ai plus de carburant, je commence donc à prendre de l'altitude. Soudain les deux moteurs se taisent. Je commence donc un vol plané qui va me semble durer une éternité. Gnou me dit qu'il voit la fin de la jungle, c'est rassurant mais bon il est au moins 5 km devant moi, je ne sais pas si j'y arriverais! Bon après vérification sur la carte, je vais essayer de me poser sur la base en B7. Je me dirige donc vers elle. Mince j'atteinds la couche nuageuse, il va falloir la traverser sans faire de bêtises. Me voilà en dessous des nuages, je suis en B8, au nord du fleuve et je suis trop bas, je ne pourrais pas atteindre la base. J'aperçois une route bien droite, je vais donc me poser dessus. Je m'aligne, sors le train et les volets, je surveille la vitesse et le taux de chute, tout est bon de plus il n'y a pas d'arbres autour de la route. Le sol approche, les roues vont bientôt toucher et … un fracas soudain, c'est le ventre de l'avion qui touche. Zut il y en a qui vont se foutre de moi, j'ai oublié de sortir le train, contrairement à ce que je pensais.

Compte-rendu

Le mot du Colonel

Le campement japonais a beaucoup souffert. Le bombardement mené par les bombardiers chinois a été très efficace, et tous les pilotes seront félicités pour cet objectif atteint.
Pour autant, les pertes sont relativement élevées. Il y a sans doute des leçons à tirer de cette attaque qui a lieu face à une DCA dense et précise.
D'une part, il serait nécessaire d'arriver en formation “finale”, d'attaque, à environ 10km de l'objectif, quitte à s'éloigner du lieu pour y revenir 5min plus tard. Il semble très difficile d'allier tenue de formation et descente, suivie de l'attaque proprement dite, à proximité de l'objectif. Les leaders tâcheront donc de préparer la descente plus tôt, à l'avenir, pour permettre à tous de regrouper en formation de combat sur un palier d'au moins une à deux minutes.
D'autre part, les ailiers ont véritablement l'obligation de tout faire pour voler à côté du leader, lors de l'attaque. Si ce n'est pas le cas, ils doivent absolument l'informer, pour éventuellement avorter le bombardement. Mais ils doivent à tout prix faire l'effort de suivre le leader au plus près.
Les chasseurs se sont très bien comportés durant cette mission, bravo !

Historiquement

Le 22 janvier 1942, dix-huit bombardiers SB-2 prirent l’air pour rejoindre une escorte des Adam & Eves, au-dessus de Mengzi. La formation se dirigea alors vers Hanoi, en se fiant aveuglement au compas sur un cap 135°, sans tenir compte des corrections à apporter à cause du vent. Le Tigre Volant Sandy Sandell s’avança vers le leader des bombardiers, lui indiquant de prendre plutôt un 150°, un vent particulièrement soutenu soufflant du sud-ouest. Pendant 1h35, les avions oscillèrent entre un 120° et un 150°, sans aucun repère au sol, la couche nuageuse étant épaisse en dessous d’eux. Il fallut bien se rendre à l’évidence, les pilotes de bombardier n’avaient aucune idée d’où ils se trouvaient. Ils prirent alors un 240° pendant quelques minutes, au bout desquelles ils larguèrent leurs bombes en aveugle à travers la couche nuageuse. Les P-40 étaient à l’extrême limite de leur rayon d’action et ne furent pas mécontents de voir les SB se rediriger vers la Chine. Les gars de l’AVG venaient de voler 3h05. Un bombardier fut touché sur le retour par un canon anti-aérien, il quitta la formation pour disparaître dans les nuages cotonneux. Deux jours plus tard, dix Hell Angel’s escortèrent une formation similaire. Elle se perdit de nouveau, mais cette fois-ci, tout le monde rentra sain et sauf au bercail.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission11.txt · Dernière modification: 2008/11/29 17:28 par av_lampatex
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0