Mission 13 : Encore ?!

L’offensive japonaise prend réellement de l’élan dans le sud de la Birmanie. Mingaladon est bombardé quotidiennement, de jour comme de nuit. La RAF essaye de répondre avec ses Blenheim, et des strafing exécutés par les Hurricane, les Buffalo. Les Tigres Volants sont de toutes les sorties.

Il y a quelques jours, le 28 janvier, trente-sept Ki-27 « Nate » se sont pointés au-dessus de Rangoon. Les Panda Bears ont mis sept avions en l’air, rejoints par neuf chasseurs des Adam & Eves et deux Britanniques. Un combat épique, débuté à 17000ft, s’est déroulé au-dessus de Mingaladon. Un Nate, sûrement touché aux commandes durant des manœuvres d’évitement effectuées avec un mercenaire à ses trousses, a plongé d’un coup vers le terrain d’aviation. Le Japonais avait vu un Tomahawk tenter un atterrissage d’urgence, un long panache de fumée le signalant à la vue de tous. L’Américain eut tout juste le temps de tordre son hélice et de s’enfuir à toutes jambes de la carlingue, que le chasseur nippon s’emplâtra à une vitesse folle dans le P-40. Greg Boyington était à côté, au sol. Il courut vers son camarade, ajoutant : « la plus grande partie du pilote [japonais] que je pus reconnaître fut une frêle main gauche avec les tendons sectionnés qui pendouillaient ».
Le suicidé venait d’appliquer ce qu’on lui avait appris dans les écoles de l’air japonaises. Tout pilote qui avait un avion hors de combat devait mourir dans la tradition samourai. Piquer sur un bateau ou un avion ennemi, emportant autant d’adversaires que possible dans sa mort. Ce geste s’appelait le jibaku.
Tout le monde fut impressionné par cette scène, à Mingaladon. Les gars de l’AVG revendiquaient six chasseurs abattus.

Dans la soirée, les mercenaires regardèrent les bombardiers britanniques prendre leur envol, pour un long trajet vers Bangkok. Certains étaient cloîtrés dans les baraquements, souffrant de fièvre, d’une crise d’appendicite ou encore d’une rage aux dents.

Le lendemain, vingt chasseurs japonais à train fixe firent de nouveau leur apparition. Les pilote de l’Empereur commençaient à changer de tactique. Les sweep devenaient de plus en plus fréquents, sans la moindre présence de bombardiers ennemis.
Et pendant ce temps-là, l’avancée nippone continuait. Il ne se passait pas une semaine sans qu’un terrain d’aviation ne tombe aux mains de l’ennemi. Même le terrain de Kyedaw, à Toungoo, n’était pas épargné par les bombes. Les Sally et les Ann commençaient à visiter un peu trop souvent le ciel de cette base.

Un autre drame se déroula le 3 février. Après plus d’un mois de voyage, dix-huit Hurricane étaient enfin arrivés à Calcutta, prêts à devenir le 135ème squadron de la RAF. Suivant un Blenheim effectuant la navigation, les chasseurs britanniques volèrent de nuit au-dessus des innombrables chaînes montagneuses qui jalonnaient le trajet jusqu’en Birmanie. Sauf que les pilotes perdirent le contact avec le bimoteur. Un par un, les Hurricane s’écrasèrent dans les reliefs.

En ce vendredi 6 février, quatre bombardiers japonais ont bombardé une raffinerie tôt dans la mâtinée, quatre miles au sud de Rangoon. A 10h30, la sirène retentit de nouveau, à Mingaladon. Scramble ! Huit Hurricane et huit Tomahawk auront tout juste le temps de grimper (8000ft semble correct) et de se positionner au nord-est de Mingaladon, s’ils y arrivent !

Disponibilités : 8 P-40C et 8 Hurricane Mk.IIb (en théorie)

Rapport des pilotes

AV_Magik

Dispo et position: 3ème groupe de P40, Shark 4, leader Bed

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate au tapis, confirmation visuelle
  • 1 Nate très endommagé filant ras du sol, il ne rentrera pas

Récit: Scramble et montée à la verticale de la piste jusqu'à 8000ft. On prend le cap 040 et on aperçoit très vite les contacts. J'entre dans la mélée à la suite de Partizan. Je fais une passe sur le même bandit que lui et je perds les Sharks. A partir de ce moment, je navigue dans le nuage dense d'avions mais il me semble ne voir que des P40. J'alterne entre nos deux bases pour essayer de retrouver les Sharks positionnés entre les deux. Sans succès.

Je me laisse guider par les DCAs pour trouver des bandits. Je me retrouve seul à la verticale de la piste en mou avec un bandit aux fesses. Sans savoir vraiment comment j'ai fait, je le retrouve sous mon aile gauche pendant mon virage. Je le prends en chasse, le touche sévèrement et il file en spirale vers le sol.

Je continue ma patrouille solitaire quand j'aperçois de nouveau 2 Nates qui plongent sur la piste puis repartent au 330 avec d'autres avions. Je les prends en chasse mais je mets du temps à les rejoindre. J'arrive à leur hauteur au niveau de la grande ville au nord ouest. Je les arrose tranquillement depuis leur 6, en enfilade. Le premier est touché très très sérieusement et s'en va vers le sol mais je ne vois pas l'explosion. Le second décroche, est marqué blanc mais parvient à se mettre dans mes 6. J'essaye de le semer en le ramenant vers Mingaladon. Puis je parviens à le reprendre en chasse mais je suis winchester. Je rentre à la base, et il abandonne aussi.

Au dessus de la base en moi, de nouveau des contacts que j'essaye de controler sans munitions avant de me décider à atterrir une fois rejoint par des copains.

AV_Loul

Dispo et position: 3ème groupe de P40, Bobby, leader Gnou, ailier Peetch

Statut fin de mission: RTB, hélice tordue

Revendications:

  • 1 Nate au tapis, confirmation visuelle
  • 2 Nate très endommagés, fumée blanc

Récit: Déco, scramble et montée directe au 045 à plus de 8000ft. Aprés stabilisation mon ailier Bobby 4 annonce être attaqué! Effectivement , ils sont plus bas et sortent des nuages. Je perds le contact avec Bobby 4, et Bobby leader. Je dénombre 6 contacts en formation d'attaque filant droit vers notre aérodrome. J'entame l'attaque en B&Z et annonce cap et alti . Les 2 Nate premiers fument blanc et lachent leur bombes avant objectif, et pousuis à travers le dispo. Mais je suis trop, dans les 6 et je ne fais qu'égratigner la peinture des suivants. Je fais alors une ressource et vois 2 nate trés proches de mingaladon. Je plonge et touche durement le 5ème qui file vers le sol s'écraser, mais me retrouve winchester..je tente alors un taran mais je tiens à la vie alors je monte en orbite au dessus de l'aérodrome en dur à 10 000ft pour surveiller éventuelle arrivée de nouveaux ennemis. Ca manque pas, une nouvelle vague de 4 nate plus 2 en altitude se pointe. Je peux suivre 2 pattes qui les accroche et en fait fumer un mais lui annonce qu'il a 2 contacts au cul.Break et je perd de nouveau le visu et décide un RTB dés que la DCA se sera calmée. Posé, avec quelques hésitations sur la piste à prendre, 30, 300… Mes roues mordent le bord de piste mais impossible de remettre le P40 sur la piste. Manche au ventre,pas de frein et tout rentré , rien n'y fait et je finis avec une belle autruche: j'avais pas débloqué ma roulette de queue…..

Av_Peetch

Dispo et position: 4ème groupe de P40, Bobby, leader Gnou, ailier de Loul

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate au tapis, confirmation visuelle
  • 1 Nate probable tombé mais pas suivi au sol

Récit: decollage regroupement, on grimpe à 10500 ft, là je me fais entouré de traçantes et aperçois plus bas de multiples contacts, je me dégage mais perd mes coéquipiers, a partir de là ce fut une mêlée très confuse faite d'engagement et de dégagement dans lequel j'ai pu descendre un nate que j'ai vu cramé au sol et une autre qui est tombé mais que je n'ai pas suivi donc pas confirmé, au bout d'un moment je me suis retrouvé winchester dans un groupe avec 2pattes et Nyv et on a donc laissé filer un Nate vers le Nord, ensuite RTB sans soucis

AV_Warpig

Dispo et position: Tiger 3 (2Pattes, Iceman, Warpig, Shane)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate explosé comme une poire blette
  • 1 Nate explosé comme une bouse molle
  • 1 Nate épluché comme une banane qui se crashe au sol (confirmé sol)
  • 1 Nate aéré à bout portant, qui est parti agoniser vers l'ouest en perdans de l'huile, de l'essence et de l'altitude (probable)
  • 1 Nate laissé comme le précédent, dans un sale état, qui n'a pas pu fuir bien loin (probable)

Récit: C'est à se demander pourquoi on s'échine à mettre des groupes en place, puisque dès que ça chauffe, il est impossible de retrouver ses petits copains… Une fois de plus, la mêlée a été furieuse. Une nouvelle fois, j'ai la chance de ne pas faire partie du groupe qui s'est fait engager le premier. Du coup, j'ai pu apercevoir, avec mon leader 2Pattes, la meute de Ki-27 qui se dirigeait vers Mingaladon.

D'entrée, je m'offre une frontale avec l'un d'eux. Je touche mais sans parvenir à faire rendre l'âme à ma cible. Après une ressource gauche, je me retrouve derrière la meute de Japs. Bon Dieu, de toute évidence, ils ignorent copieusement la base de la RAF pour s'en prendre à la nôtre. Ils savent où se situe le danger, les lascars ! A toute berzingue, je rattrape les Nate. J'en aligne un au hasard dans la nuée. Une longue rafale et splortch, plus rien si ce n'est des petits bouts de Ki qui volent au vent. Même motif, même punition sur le deuxième que j'engage. Pas mécontent de voir mes deux premières cibles exploser de la sorte, mais déjà, je crains pour mes réserves de munitions..

N'ayant plus d'hostiles en visuel (mais sachant pertinement qu'il y en a encore des tetrachiées), je reprends de l'altitude. La dca de notre base est hyper active. Ces enfoirés straffent notre base. Ah, un petit avion gris blanc sous mon aile ! Je l'engage. Celui-là n'explose pas tout de suite, mais son épave toute trouée et fumante finira dans un cratère à quelques kilomètres de notre base. Son ailier est engagé par un autre P-40, alors je reprends de l'altitude à nouveau. Hein ? Quatre contacts en ligne qui filent vers la base ? Encore une vague ? Eh ben oui, encore une… J'ai arrêté de les compter. Hop ! Rebelote, je les croise, pars en ressource et boom&zoom sur celui de queue, avant de traverser à fond les ballons leur dispositif et d'enchaîner sur le leader. Ces deux-là n'atteindront pas la base : ils partent à l'ouest, troués, amputés de petits bouts et fumant de partout. Ils n'iront pas loin. Moi non plus, d'ailleurs, je n'ai plus de munitions !

Il ne me reste donc plus qu'à assurer une couverture visuelle pour mes camarades. Une première tentative d'atterrissage se solde par une remise de gaz motivée par la reprise de l'activité anti aérienne de notre base. La deuxième estla bonne. Je n'ai pas pris un plomb. Ou plutôt si : un… Un obus de dca. Le temps de vérifier si le servant de dca moyen est soluble dans l'acide sulfurique, et je paye ma tournée, comme promis !

AV_2Pattes

Dispo et position: Tiger leader (n°2 Iceman, n°3 Warpig, n°4 Shane)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate durement touché qui fini par se crasher (confirmation sol)
  • 1 Nate dont le pilote s'éjecte
  • 1 Nate dont le pilote s'éjecte

Récit: Comme y'en a marre de se faire cueillir de haut par les japs, j'ordonne cette fois-ci de grimper jusqu'à 8000ft à proximité de la base avant de se lancer à la rencontre de la formation ennemie. Résultat: On passe largement au dessus des japs et on manque de les rater. Dès le début c'est le bordel. On s'efforce de s'occuper en priorité des bombardiers en piqué, mais c'est pas de la tarte. En prime, les vagues japonaises se succèdent nous forçant à reprendre rapidement de l'altitude. Le japs ont également la gniaque, n'hésitant pas à venir straffer nos base. C'est l'un de ceux-là que j'arrose copieusement au ras du sol. Il s'éloigne visiblement en difficultés (sa destruction sera confirmée par la suite). Alors que je grimpe à la rencontre d'une nouvelle vague de bombers, Loul me sauve la mise en me signalant un Nate qui se glisse dans mes 6h. Un piqué et une chandelle plus tard, me voici dégagé par mes potes. Je reviens chercher des cibles au dessus de Mingaladon. Beaucoup d'appareils en l'air, j'évite d'ailleurs de peu plusieurs collisions: un hurri, un P-40 et un Nate. Je trouve enfin une cible isolée et l'arrose copieusement: le pilote s'éjecte. Je suis presque à sec niveau mun', lorsque j'aperçois un autre bandit. Je me place gentiment dans ses six, et vise soigneusement pour pas gâcher les balles; il s'éjecte. Avec les quelques P-40 à qui il reste des munitions, nous partons à la poursuite d'un ou deux japs isolés, mais Mingaladon nous annonce qu'au moins un jap straffe encore. J'ordonne le RTB. On trouve le jap, je l'aligne à mon tour pour constater que je n'ai plus de munitions; son compte est néanmoins rapidement réglé par mes ailiers. Moteur coupé, coup d'oeil à la montre: 50 min depuis le décollage. J'aurais bien donné le double !

AV_Nyv

Dispo et position: Bobby 2 (Gnou, Nyv, Loul, Peetch)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: Ki 27, pilote vraisemblablement tué, spirale descendante droit vers un village.

Récit: Zoup encore un scramble.. Gnou nous amène sur notre station à 12 000 feet qui se trouve être pile poil à l'aplomb de la formation ennemie.. C'est qu'il a du flaire Le Gnou! Je lance malgré moi un vulgaire “contacts” sur la radio.. Suivit tant bien que mal 10 secondes plus tard des indications de circonstances pour tout le groupe, notamment 3×2 contacts en U19 T19 qui semblent vouloir rester sur leur “cap Mingaladon”, hmmm des bombardiers ?!

3 et 4 se sont déjà fait engagé entretemps.. Un petit tour de manège plus tard, je retrouve Gnou qui s'est permis de se réserver une dizaine de Ki pour lui tout seul.. Rhaa le goinfre. A force d'user et d'abuser de manoveuvres d'esquives tout en se couvrant mutuellement (en tout cas au mieux) on se retrouve à 1 500 - 2 000 pieds. Suivant du regard un Nate, mouché par mon lead, se vautrer lamentablement dans la jungle, je perds aussitôt Gnou de vue et décide m'en prendre à un autre Nate qui file droit au sud. Je lui expédie une ou 2 rafales avec mes 4 mitrailleuses restantes (les 2 de gauches sont manifestement enrayées) sans grand succès quand son ailier me coiffe.. 180° plus tard j'apercois un panache de fumée dans mon rétro, qui semble venir tout droit de mon zinc.. le rascal a touché mon moulin.. Bon OK, mais tu m'as pas encore eu mon ptit gars.. Hop les paramètres éco pour sauver ce qui reste de mon potentiel moteur et je file droit vers la base RAF histoire de rééquilibrer la situation. Le Nate est toujours avec moi, faisant des passes deci dela. Il se fera descendre par la DCA et s'éjectera verticale piste en dur. Arrivé au terrain des buveurs de thé j'amorce une spirale montante à 120 mph.. +1 au vario c'est mieux que rien.. Un hurri marqué blanc et 2 ou 3 p40 arrive bientôt au point de rdv. Des groupes de Nates nous survolent 3000 pieds au dessus, ils se feront intercepter 30 secondes plus tard à en juger par l'apparition de traçantes. Bobby Leader s'annonce en Q18 à la poursuite de 3 Nate. Je fonce au 030 pendant 3 bonnes minutes, un rapide coup d'oeil à la carte pour m'apercevoir que je vole dans le mauvais sens, décidemment c'est pas mon jour..

les Tigers nous annoncent une DCA active sur Mingaladon, des Japs straffent allègrement le terrain! J'y mets le cap aussitôt à bientot 9 000 pieds, toujours en légère montée, tirant ce que je peux de ce moteur asmhatique, me félicitant au passage d'avoir pris la décision de rester en l'air tant que les environs n'étaient pas sécurisés (en vérité tant que je n'avais pas vengé mon zinc mais chut..). Sur place je retrouve Tiger leader et Bobby 4 aux trousses d'un Nate. Une bonne solution se présente, j'annonce ma passe et fonce droit sur le ki, une fois à portée je l'allume copieusement. Je reprends illico de l'alti et abaisse mon aile pour observer le petit Nate marqué blanc foncer gentillement vers le sol; Peetch, qui l'avait rejoins, l'accompagne et redresse à temps bien entendu. On annonce un autre Nate, que j'engage aussitôt repéré. Peetch et 2pattes lui expédient quelques plombs à tour de rôle mais tombent à cours de munitions. Je prends le relais avec un avantage moindre cette fois. Après une passe non concluante (mouché blanc c'est tout..) et ne voulant pas pousser plus que 35” 2600 rpm, le Nate ne tarde pas à me semer en ligne droite, un comble!! Sur les conseils de 2pattes, on abandonne la poursuite. Retour au mess sans histoire.

AV_Gnou

Dispo et position: 4e Grp P40, “Bobby leader” (n°2 Nyv, n°3 Loul, n°4 Peetch)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate de visu au-dessus des bois [R15]
  • 1 Nate endommagé au même endroit, confirmé par Nyv [R15]
  • 1 Nate en fuite au NO [Q18]

Récit: Décidement, plus je leade, plus je suis perdu… à méditer peut-être.
Après la douloureuse montée en station en R15, pas le temps de faire l'état des lieux que Peetch se fait allumer !
Mais par où ? Vois rien ?!!
Forcément, on ne s'attendait pas à être au-dessus du niz de frelon…
Je perds rapidement le contact avec ma 2e paire, tournicotant comme un fou avec une meute au trousse !
Au moins 6 vilains Nates me scrutent langue pendante à chaque coup d'oeil à l'arrière, j'envoie Loul sur Peetch en attendant la cavalerie lourde. Mais seul mon ailier reste dans le coin… Mon groupe ne s'est mangé que la cerise du gâteau, les autres groupes sont déjà aux prises avec la crème qui pointent sur notre belle base en boue.

Tournicoti, tournicota, un coup en haut, un coup en bas… Je me retrouve malgré tout à la queue de l'un d'eux.
Il pars dans les branches alors que son ailier m'exprime son refu de mes sincères condoléances. Mais heureusement Nyv se rappelle chaleureusement à leur esprit me permettant de laisser quelque-peu mon beau costume de lapin.
Les occasions de tir se font plus nombreuses, dont l'une à forte déflection forcera un Nate à prendre le large…
Mais pas autant qu'il souhaitait d'après mon coéquipier…

La tempête se calme sur notre petit coin de forêt. Mon groupe ne ressemble plus à grand-chose .
Nyv, le seul au contact, est amoché. Peetch et Loul quelque part dans la mêlée, au-dessus de la base probablement, mais éclatés… Hum, no-comment.
Après les flagélations d'usage pour mon lead désastreux, je me dirige vers la Bouie quand j'aperçois des fuyard sur un 300. Un puis deux, et trois qui essayent de se faire la male !
Je les annonce, pour ceux qui aurait encore faim, avant de m'en prendre au plus abordable. Encore 1 qui ne reviendra plus, “winchester”, je rentre. Soulagé d'entendre tous les Bobbys vivants à la radio, mais tout de même penaud qu'à mon lead, encore une fois.

Compte-rendu

Historiquement

Pas loin de trente-cinq Ki-27 « Nate » firent leur apparition au-dessus de Mingaladon à 10h30, le 6 février 1942.
Curieusement, les chasseurs japonais ne furent pas très combatifs, levant rapidement les voiles. Deux P-40 engagèrent un Nate pendant une dizaine de minutes, sans arriver à conclure. Le pilote nippon parvint même à attaquer un mercenaire par l’arrière. L’Américain Bond s’engagea alors dans un long piqué, que son ennemi suivit. Cette manœuvre fut si longue, si intense, que le Tigre Volant crut qu’il n’allait pas s’en tirer. Au dernier instant, le rugissant Tomahawk se redressa sous l’action du trim de profondeur. Le Nate, par contre, emplafonna la terre. Les gars de l’AVG avaient abattu, selon eux, trois chasseurs, les Britanniques trois supplémentaires. Quant aux Japonais, ils revendiquèrent cinq avions alliés.
En réalité, seul le pilote qui s’écrasa sans pouvoir se rétablir du piqué représentait les pertes de ce combat. Comme quoi…

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission13.txt · Dernière modification: 2008/12/06 20:31 par av_gnou
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0