Mission 2 : La première interception

Les Alliés, et en particulier les Britanniques, se sont durablement installés à Singapour, capitale de la Malaisie. 85000 soldats sont déployés sur place. Outre son port et ses batteries côtières, la capitale est aussi dotée d’importants aérodromes et d’infrastructures militaires de grande ampleur. Dès le 8 décembre 1941, les Japonais ont mené d’importantes attaques amphibies dans le nord de la Malaisie, en passant par l’Indochine et la Thaïlande. Il ne leur a fallu que quelques jours pour exploiter les terrains d’aviation thaïlandais. Singapour fut aussitôt la cible de bombardements stratégiques, la supériorité aérienne ayant été rapidement acquise par les A6M « Zeke ».
De Singapour, l’Air Marshal britannique Brooke-Popham a fait pression sur le Généralissime Chiang Kai-Chek pour que celui-ci demande à l’AVG de défendre Rangoon. En effet, Rangoon possède à ses alentours les principales bases de la RAF qui permettent d’assurer le ravitaillement de Singapour. Mais ce n’est pas la seule raison qui a poussé Chiang Kai-Chek à répondre à la demande. Rangoon est avant tout le port le plus important de Birmanie, par lequel transite tout le matériel acheté à l’étranger, vers le nord de la Birmanie ou vers la Chine profonde ! Il n’est donc guère étonnant que les Hell’s Angels, le 3rd squadron de l’AVG, furent envoyés le 12 décembre à Rangoon, toujours sous les ordres du Colonel Chennault. D’autres pilotes de l’AVG les accompagnèrent également. En tout, une trentaine de pilotes rejoignit le sud de la Birmanie. Dix-huit Tomahawk les suivirent, tandis que le personnel au sol arriva par train de nuit, à l’exception de quelques camions chargés à bloc qui prirent la route sinueuse. Tous s’installèrent à Mingaladon. Ce lieu semblait être plus plaisant que Toungoo. Il y avait des baraquements avec des chambres pour deux, le mess était sympathique, les quartiers également.

A Mingaladon se trouvait aussi un squadron de la RAF, le 67, équipé de Buffalo. Les pistes de l’aérodrome formaient un « A ». Les gars de l’AVG décollaient sur la piste est-ouest, c’est-à-dire la barre horizontale du « A ». Les P-40 prenaient l’air par deux, un à chaque bout de la piste. Tous les pilotes devaient garder leur droite, pour éviter la collision. Dans le même temps, les Buffalo devaient décoller de la pointe du « A », en laissant la priorité aux Tomahawk, au niveau de l’intersection. A chaque alerte, trente chasseurs devaient pouvoir prendre l’air en deux minutes, le tout dans un sacré nuage de poussière et quelque peu d’appréhension, le risque de collision étant élevé !

Il n’y a aucune carte qui représente le sud de la Birmanie dans le jeu. Le choix s’est porté sur la carte de Mandchourie. D’une part, parce que nous n’avons pas encore volé dessus et qu’elle se situe tout de même en Asie, d’autre part parce que la configuration de Vladivostok peut rappeler celle de Rangoon. Vladivostok possède un port important, et plusieurs terrains d’aviation avec double piste ou piste en béton.

Ainsi, la carte de la première mission représente le nord de la Birmanie et la Chine, la carte de la présente mission remplaçant le sud de la Birmanie, région frontalière avec la Thaïlande.

Alors que tout le monde est arrivé vendredi sur les lieux, le système de décollage va faire ses preuves aujourd’hui, samedi ! En effet, le Corps d’observation birman a signalé des bombardiers japonais s’approchant depuis la Thaïlande (Bangkok). Ils vont très probablement visiter Rangoon !
Pour parer à toute éventualité, les Buffalo se placeront directement au-dessus de Rangoon, tandis que les P-40 partiront sur le cap probable d’interception des intrus, qui vous sera prochainement communiqué.

Disponibilités : 16 P-40 C, 14 Buffalo Mk.I Les P-40 C seront uniquement pilotés par des humains. Les Buffalo seront pilotables, au choix.

mis2.jpg

Rapports des pilotes

AV_Partizan

Dispo et position: Buffalo Leader, 12 appareils,(Partizan, Vick, Peetch, Bigbang, IA 1, IA 2, IA3 etc ;-)

Statut fin de mission: Rtb

Revendications: néant

Récit: Déco 11h15, prise de cap directe sur Rangoon, montée à 10 000ft tranquille (à la vitesse de cet avio puissant et racé quoi…). Arrivé sur rangoon, Mingaladon annonce avoir perdu trace des contacts ennemis et demande un RTB. Avec un flegme so british (p* de b de m*, z'ont rien d'autres à foutre à la tour !!!), nous rentrons vers notre home, léger piqué avec arrivé ds l'axe, break “en souplesse” verticale installations à 11h50. Posé “comme un buffle”, 1 puis 2 puis 3 puis 4, ah non pas 4… enfin… disons que bigbang, génial inventeur de la RAF en asie, a souhaité déposer un brevet pour Buffalo CW (il le trouvait fort disgracieux avec sa bedaine… je ne suis pas certains que ce soit mieux en lui rognant ses saumons d'ailes… :-).

AV_Bolger

Dispo et position: P40, leader de paire “libre” au sein du groupe Blue

Statut fin de mission: Rtb

Revendications: néant

Récit: Décollage acrobatique, puisque je décroche quelques dizaines de secondes après avoir quitté le sol, sans trop savoir pourquoi. Je rétablis de justesse près du sol, et je mets du temps à retrouver la vitesse et l'altitude suffisantes pour trouver un peu de sérénité. Le leader de paire que je suis (sur le papier) trouve un grand réconfort dans son ailier Waroff, qui fait une fois de plus preuve de beaucoup de patience et de flegme face aux problèmes de son leader. Seul point positif à cette histoire : lorsque la tour annule la mission, nous étions encore assez proches de la base tous les deux, ce qui lui a permis de se poser très vite, et aller étancher sa soif encore plus vite. De mon côté, je suis allé me poser à l'écart, près de nos copains british (un biplan et deux avions de transport) un peu confus de ma piètre prestation.

AV_Peetch

Dispo et position: Buffalo 3

Statut fin de mission: RTB

Revendications: nada

Récit: “décollage avec nos avions pourris (et dire qu'en Europe ils ont des spit…), beaucoup de mal à tenir une formation digne de ce nom, l'avion enroule autour de son hélice et 30% de gaz entraine uniquement une montée d'une pauvre petite graduation sur l'admission, on rentre à la demande de la tour et on se pose, pas fâché pour ma part de pas avoir rencontré des zéros avec notre zinc de dernière génération.”

AV_Kasp

Dispo et position: P-40 C n°3 du groupe Blue (Riri, Loul, Kasp, Iceman)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: Rien

Récit: Une prise d'altitude pas forcément des plus académiques, vu que la dernière paire flottante a quelques problèmes de volets autonomes. Nous finissons par nous diriger sur le cap d'interception, un 020. Malheureusement, après quelques minutes de vol, la tour de contrôle nous rappelle à la base : le contact avec la formation ennemie a été perdu… Atterrissage sans encombre, mais l'on ressent chez tout le monde une certaine fébrilité, nous ne sommes pas encore totalement familier de notre monture et de notre environnement, après tous ces mois d'entraînement. Voler en temps de guerre, c'est autre chose !

AV_Warpig

Dispo et position: P-40 C n°4 du groupe Bob(Gnou, Storm, Nyv, Warpig)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: De nombreux espoirs déçus

Récit: Quuuuoooooooiiiiii ? Un dispositif de bombardiers en provenance de Bangkok ??? Laissez-les moi ! Laissez-les moiiii !! Sanglé dans mon P-40, je rêve déjà à la débauche de luxure et au remboursement de quelques amis qui m'ont promis de me couper les pouces que cette annonce laisse entrevoir. La bave aux lèvres, je suis Gnou vers le jackpot volant quand la tour annonce avoir perdu la trace de ces fichus bombardiers. Nous revenons penauds et posons nos superbes P-40 sur l'espèce de terrain vague qui nous sert de piste, tandis que les roast-beefs d'à côté posent leurs bouses de Buffalo sur une magnifique base bétonnée… Grmblmbl… On va leur montrer, à ces buveurs d'eau chaude, ce que c'est que des pilotes… Dès que l'ennemi n'aura plus peur de se montrer…

AV_Storm

Dispo et position: P-40C n°2 du groupe Bob (Gnou, Storm, Nyv, Warpig)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: Rien, Nib, Nada…

Récit: Décollage, puis nous nous mettons sur la droite du dispositif afin de couvrir la plus grande zone possible avec les autres groupes. Montée à 12.000 ft sur un cap d'interception au 020. Nous cherchons désespérément ces maudits bombardiers nippons jusqu'à ce que le contrôle au sol nous annonce qu'il ont perdu la trace des bombardiers et nous ordonne de rentrer à la base. Retour morose, et atterrissage sans histoires

AV_Loul

Dispo et position: P-40C n°2 du groupe Blue (Riri, Kasp..)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: Rien

Récit: Décollage, montée, regroupement, 180°, RTB t posé nickel. RAS, pourvu que ça dure…s

AV_Iceman

Dispo et position: P-40C n°4 du groupe Blue (Riri, Kasp..)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: Rien

Récit: Décollage, montée, regroupement, puis on prend un cap 020°. Ne trouvons aucun bombardier. RTB

Compte-rendu

Historiquement

Les Japonais étaient bien de la partie. Avec 51 Ki-21 « Sally », ils s’en prirent à la ville de Mergui dans un intense bombardement. Les Buffalo comme les Tomahawk ne les virent jamais. Le raid ne fut pas porté sur Rangoon, comme estimé. A court de carburant, les chasseurs n’eurent finalement d’autre choix que de se poser.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission2.txt · Dernière modification: 2008/11/08 17:09 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0