Mission 20 : L'enfer sur Terre ?

La catastrophe se fait sentir davantage de jour en jour. A tout instant, le front risque de céder avec une extrême vigueur ! Une immense poche commence à se former entre Toungoo et Rangoon. Le chaos est total. Les pillages sont chaque jour plus nombreux, la population est totalement désemparée. Les Ki-43 « Oscar » profitent quant à eux de la pagaille pour strafer quasi quotidiennement les terrains des Tigres Volants. L’horreur est absolue, cadavres, blessés graves, amputations…

Les Japonais ont franchi la rivière Chindwin. Heureusement, la tête de pont a été effectuée au milieu de la jungle. Mais plus au sud, les soldats de Sa Majesté ne pourront plus tenir longtemps. Dans un dernier effort, deux Ju-52 se poseront sur le terrain désaffecté en J-1. Un hôpital de campagne est en place pour ses dernières heures. Il faut évacuer le maximum de blessés. Huit P-40 E les escorteront. Ce sera l'occasion de piloter ces nouveaux chasseurs, dont la plupart ont traversé l'Inde et l'Afrique avant de parvenir entre vos mains. Faites-en bon usage !

Dix Tomahawk prendront l’air pour intercepter un raid qui vient d’être détecté. Il vise probablement Toungoo, altitude 16000ft mini. Vous aurez davantage d'informations plus tard.

Disponibilités : 10 H-81 A-2, 8 P-40 E et 2 Ju-52
Les P-40E et les Ju-52 décollent de Toungoo, les autres chasseurs de Kunming.

mis20.jpg

Rapport des pilotes

AV_Warpig

Dispo et position: Blue leader (Warpig, Riri, 2Pattes, Tex, Yankee, Nyv).

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate explosé (splortch) en G6
  • 1 Nate descendu, pilote éjecté, près de Kunming

Récit: Alors comme ça, y a des agonisants à évacuer du front ? Pas de problème ! Sur nos rutilants P-40 E, nous nous envolons afin d'escorter Vicking et Bigbang qui font le trajet aux commandes de leur Ju-52. Mais voilà, les choses n'ont pas traîné… Très vite, en effet, mes ailiers repèrent des contacts. Les premiers, vraisemblablement des bombardiers. Je décide de les ignorer : ils doivent constituer l'objectif du groupe Red de Bed. Après avoir indiqué leur position à la radio à ces derniers, nous reprenons notre route. Oh, pas longtemps puisqu'un groupe de Nate nous tombe sur le râble. A coup sûr, l'escorte des bombers que l'on a aperçu. La chance, quoi… Le combat démarre et j'en explose un rapidement. Les P-40 E sont à l'aise, mais les Tante ju, elles, sont menacées… D'ailleurs, on apprend à la radio que Vicking, moteur en feu, doit s'éjecter de son appareil…

Il ne restera donc que celui de Bigbang à escorter. Ce que l'on fait. L'évacuation se fait sans problème par notre Bigbang, dont la compagnie fut d'autant plus appréciable qu'il n'avait aucune gâchette à se mettre sous l'index ! Il se pose, embarque les blessés, redécolle… Et là, de nouveaux ennemis, je ne saurais dire combien. Je me souviens seulement en avoir vu un filer un de mes potes… Je coupe sa trajectoire, me place dans ses six. La volée de plomb qui suivra décidera le nippon à s'éjecter. Mes camarades se débarassent sans souci des autres.

RAS sur le retour, à part une patrouille de quatre Nate croisée non loin de Kunming. Je demande à Nyv et Yankee de rester avec Bigbang alors que nous les prenons en chasse. J'en marque un ou deux blanc, mais sans être plus décisif que cela en apparence. Tex, 2Pattes et Ralf (qui nous a rejoint après avoir perdu le groupe Red) effectuent des passes. Seule certitude : sur les quatre, seul un (que j'ai laissé filer, on s'éloignait trop) paraissait en état de voler. Quid des autres ? Rien de sûr en ce qui me concerne. Nous nous posons les derniers, tout content d'apprendre que Bigbang est parvenu à remplir sa mission. 'Sont où, les infirmières ?

AV_Bed

Dispo et position: Red leader (Bed, Bolger, Ice, Ralf, Gnou, Kasp).

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Nate fortement endommagé a priori au tas (en vrille - crash non confirmé)
  • 1 Nate endommagé
  • 1 Nate endommagé

Récit: Bon, ça commence mal, un ptit plaisantin a décalé mon avion et celui d'Ice de l'autre coté de la piste. Cool, déjà 3 min de perdu pour monter à 16000ft intercepter les bombers. Ca démarre mal …

Ca ne continue pas vraiment mieux … Afin de ratisser large, Bolger en moi-même prenons le secteur E6, Ice et Ralf prennent le secteur E5, F6 est affecté à Gnou et Kasp. L'idée peut paraitre bonne, mais c'était sans compter sur la perfidie de ces faces de citron. Gnou et Kasp annoncent des contacts mais rapidement, ce ne sont pas de bombers mais des chasseurs qui leur tombent dessus, de très haut donc, le temps que Bolger et moi arrivions à la rescousse, Kasp est déjà au tas, j'entends Gnou qui m'annonce “ejection” sans avoir pu le repérer dans cette jungle. Entre-temps, nous voyons passer “tranquillement” les bombardiers bien au dessus de nous. J'ordonne à Ice et Ralf de les prendre en poursuite mais la tour ordonne l'arrêt de la poursuite avec qqs escarmouches. Malheureusement Ralf est blessé et se trouve dans l'obligation de faire RTB.

Regroupement donc de la moitié du groupe, en dessous de nous, nous apercevons de traceuses signifiant que des collègues sont engagés. Blue leader me confirme leur présence, nous partons donc à leur secours, après plusieurs passes sur des Nate au dessus de 12000ft et qqs tôles trouées, Ice, Bolger et moi-même sommes contraints de piquer pour échapper à l'ennemi trop nombreux (jusqu'à 5 Nate dans mes 6). Nous regroupons en B6 pour RTB enfin tranquille. Mission plus que mitigée: 1 mort - 1 blessé - 1 éjecté ; 2 avions détruit + 1 accidenté sur la piste ; aucune victoire confirmée bien qu'il soit certain qu'au moins 3 Nate n'aient pu en réchapper.

AV_Nyv

Dispo et position: Blue 5 (Warpig, 2Pattes, Tex, Yankee, Nyv)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • Ki 27 Nate vaporisé en G6
  • Ki 27 Nate vaporisé en G6
  • Ki 27 Nate crashé en G6-G5
  • Ki 27 Nate crashé en H2
  • Un mécano blagueur

Récit: On est de corvée d'escorte ce matin. Enfin “de corvée” c'est vite dit, puisque c'est pour la bonne cause (rapatriement des infirmières) et c'est aussi pour nous l'occasion d'essayer nos nouveaux oiseaux, les Warhawks! Warpig nous détache du coté droit des 2 grosses, avec 2pattes et Yankee. En chemin nous croisons 7 bombardiers qui font route au 300 à 16 000 feet, aucun signe de leur escorte, pour l'instant.

Arrivé en G6, nous tombons sur quantité de contact près du sol et à titre “préventif” nous décidons d'aller voir. Des Oscars entends je bientôt à la radio, et après avoir copié l'ordre d'attaque je me rue sur les 2 premiers que je croise. Une première passe, puis une seconde, quelques bobos de leur coté mais rien de sensationnel.. Je me représente pour une 3eme passe bien décidé à les descendre, ajustant cette fois mon tir un poil à gauche. Ne plus avoir de mitrailleuses dans le nez est assez déroutant.. Et la BOOM, le 1er Nate vient d'être vaporiser dans le ciel; je traverse les débris en serrant les fesses et retrouve son leader juste derrière, j'aligne, tir et Re BOOM.. Wow, si ca c'est pas de la puissance de feu..

Le “combat” m'as ramené à 4500 pieds, quand j'entends un appel de détresse de Vick. Un petit coup d'oeil alentours, Ok Je suis à peine à 2km, et ils ont effectivement 2 bandits avec eux. je mets plein pot mais malheureusement arrive 10 secondes trop tard, ils viennent de d'enflammer Vick qui s'éjecte en territoire ami. Rhaaaa!! BigBang est toujours accroché par les 2 moustiques; j'en sélectionne un et l'envoie faire une ballade dans la jungle où il pourra s'expliquer avec notre ami nordique; Dieu que je n'aimerai pas être à sa place, il doit l'avoir mauvaise le Vick d'être privé d'infirmières; le 2nd est pris a parti puis descendu par le reste du groupe blue qui vient d'arriver au contact de BigBang.

J'apercois un contact qui file droit vers l'ouest dans un nuage, je le signale mais préfère rester avec BB en le gardant à l'oeil juste au cas. 2pattes est dans le coin et se lance à sa poursuite (hehe pas de bol mon ptit jap); après vérification il se trouve que c'est Ralf qui se promène. Bons samaritains que nous sommes, nous l'embarquons.

Pendant ce temps, nous reprenons le cap vers l'objectif. Nous apercevons enfin le terrain, et BigBang entame une approche directe sous le feu ennemi. Nous restons en couverture au dessus. 8000 pieds dessous, ca pète sec! C'est clairement pas le moment de s'endormir; 2mins plus tard on n'y coupe pas, 2 contacts qui plonge sur la 1ère paire, je les signale. C'était sans compter sur un petit malin qui a sournoisement saboté ma radio, Ci-joint la retranscription du trafic:

Blue:   "Laisse donc les blessés si t'as pas de place BigBang, prends les infirmières en priorité!"
Blue:   "Oua..tshh.., t'avises pas ..tshh.. décoller sans tshh les cocottes, où ..tshh.. te descends!"
Nyv:    "Mer..tshh.. Warp..tshh.., gaffe, 2 ..tshh..tacts qui plon..tshh.. sur ..tshh.., ..tshh.. haut..tshh.."
Warpig: "Pas recu de Warpig"
Nyv:    "2 cont..tshh.. 6 heures..tshh.. vous..tshh.." 
Warpig: "Je les vois pas.."
BigBang:"Ok les gars, je suis reparti"
Nyv:    "... 6 haut, appro..tshh.. ...pide, ..tshh.. Oscars, 10 sec..., on les ..tshh.. bou... p..tshh..., P@#!& de  rampa..tshh.. y von..tsshh.. m'ent..dre.."
Warpig: "Ok ca y est on les a, 2 Oscars, groupe Blue Tally Oh, on les dégommes"
Tour:   "Eh les bigleux là haut, c'est pas des Oscars mais des Nates hein.."
Blue:   "Ouais bon Nate/Oscar/500$ c'est pareil, laissez nous bosser!"

Messieurs Blue & Blue sont attendu au bureau du Colonel..

Une première passe à forte déflection, qui n'a toutefois pas raison du bandit, puis une seconde qui m'amène derrière Tex en poursuite du bandit lui aussi. Je reste tranquillement en 3eme position, couvrant Tex d'un éventuel enquiquineur. Le moustique ne se laisse pas faire, et à force de se débattre, il se débarrasse de mon copain, je tente ma chance. Je suis beaucoup trop près pour la convergence à 275m et doit une fois de plus ajuster mon tir tantôt à droite, tantôt à gauche pour toucher; lui enlevant peu à peu une profondeur, la dérive, son moteur, enfin tout quoi.. Bon ok, il a son compte l'animal. Je décroche et rejoint BigBang verticale rivière où les copains ont raison d'un autre Nate.

Non mais c'est pas vrai.. 4 autres contacts nous survolent rapidement, et Warpig lance le groupe à leurs trousses, nous laissant Yankee et moi même auprès des infirmières, euh de BigBang.. Et c'est tant mieux, on a déjà perdu un JU mais là: hors de question de perdre les cocottes! Ce dernier nous ramène directement sur Kunming; je reste en couverture verticale terrain au cas où, les Japs sont d'humeur taquine en ce moment.. Les autres reviennent enfin de leur escapade et j'intègre la boucle, posé sans histoire direction l'atelier pour explication avec les rampants. Cerise sur le gâteau tous les blues sont rentrés, ouf!

AV_Yankee

Dispo et position: Blue 4 sur P40E ( Lead Warpig, 2 Pattes, Tex & Nyv, précédant Blue 5 avant que Riri ait des soucis techniques )

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Pas très fier le Yankee pour son come back… Enfin les potes sont très cool; Leadé par notre bon cochon, le king de la queue de détente en doublure, la voix de berger de Tex pour rassurer et Nyv collé à la super glue dans mes 4 ou 5 voire 6 no problémo. Donc rien à dire pour la nav, tout content d'annoncer les premiers contacts qui n'étaient que des bombers à première vue nous continuions notre mission. J'ai ragé lorsque nous avons perdu Vic, à partir de ce moment nous avons, avec l'accord de Warpig scotché ce bon Bigbang Nyv et moi. Ca tombait dur les pélots sur le terrain, Bigbang s'en est sorti avec beaucoup de panache et de flegme. Le retour s'est pas trop mal déroulé, Bigbang nous a sagement ramené sur le terrain de Kunming. Avec l'autorisation de mon Leader j'ai entamé ma procédure d'atterrissage…et oh stupeur je l'ai posé ce satané P40E, bon quelques rebonds dus à la fébrilité, je l'avoue, enfin c'est tout bon, roulage, parking et hop, je me regarde dans le rétro en tirant sur mes pattes, rouge, sueur, tremblements…serait-ce le palu ?

AV_Iceman

Dispo et position: Red leader (Bed, Bolger, Ice, Ralf, Gnou, Kasp).

Statut fin de mission: RTB ( avion endommagé )

Revendications:

  • 1 Nate confirmé ( moteur en flammes )
  • 1 Nate touché ( non confirmé )

Récit: Encore une fois je me retrouve au parking, cette fois-ci avec Bed….

Décollage avec Ralf comme ailier. Partons en E5 lorsque Kasp et Gnou sont pris à partis par des Nate qui arrivent de nulle part. Très vite Kasp se fait descendre et Gnou le suit peut de temps plus tard. Entre-temps nous aperçevons 8 bombers plus à l'Ouest. Notre Leader nous demande de les intercepter: régime combat, Ralf en touche un sérieusement puis un autre mais est blessé durant l'attaque. C'est alors que la Tour nous demande de revenir. Nous exécutons et entrons dans la mêlée: je touche un Nate sans être décisif et met en flammes le moteur d'un autre.

Au bout de quelques minutes, je suis engagé par un Nate isolé. Je pique et arrive à le distancer. Regroupement un peu difficile (suite à des problèmes techniques sur mon avion: les mécanos vont m'entendre ) avec Bed et Bolger en B6 puis repartons sur notre base.

AV_Bolger

Dispo et position: Red 2, leader Bed

Statut fin de mission: RTB

Revendications: rien

Récit: Une fois de plus, je brille par ma mauvaise tenue en formation, et Waroff va râler en lisant ça, ce en quoi il n'a pas tort. Avec beaucoup de stress, j'arrive à peu près à suivre Bed jusqu'à ce que Kasp prévienne qu'ils croisent les avions japs. Bed et moi fonçons pour essayer de les retrouver, quand Kasp se fait descendre. Impossible alors de retrouver GNou pour l'aider. En fait, sortie très difficile où Bed et moi avons passé notre temps à chercher les méchants et les gentils. Pour ma part, je n'ai vu des Japs que leurs traceuses qui m'ont encadré trois fois, sans toucher heureusement. Je les ai semé avec un piqué prononcé à chaque fois.
Finalement, après beaucoup de difficultés, nous nous retrouvons Bed, Iceman et moi au dessus de la piste en dur en B6 pour rentrer ensemble à la base. Là, atterrissage sans casse, avec tous mes chargeurs plein. Au moins, je ne coûte pas cher à la Chine : pas de munitions utilisées, et pas de Japs descendus : je fais finir blanchi sous le harnais, ou plus surement volatilisé par une rafale ennemie, et sans un sou en poche…
Dure condition que celle du chasseur qui rentre bredouille à chaque sortie, même si, avantage principal, il rentre entier. Au moins, Waroff n'aura rien à me piquer dans ces jeux d'argent.

AV_2Pattes

Dispo et position: Blue 3 (Warpig, Riri, 2Pattes, Tex, Yankee, Nyv)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • un Nate qui s'écrase dans la jungle (confirmé)
  • un Nate qui s'écrase non loin de la rivière (confirmé)
  • un Nate qui perd sa profondeur et part en piqué prononcé, pas revu depuis (probable)
  • un Nate qui explose en plein vol (confirmé)

Récit: Nous voilà partis pour une petite mission d'escorte à bord de nos P-40E flambant neufs; elle est pas belle la vie. Des bidons sous le ventre pour voir comment le Kittyhawk décolle “chargé jusqu'à la gueule” (et pis, c'est loin la base où on doit aller, des fois qu'on se tape 45 min de combat en route, on pourrait être juste en coco). C'est notre chef vénéré Warpig qui nous emmène aux cotés des deux courageux Ju-52 chinois qui font le voyage.

Notre dispo se sépare naturellement en trois paires. Je prends positions à l'avant du dispo avec mon ailier. Nous zig-zagons autour du cap prévu pour ne pas distancer les bêtes de somme. Un peu avant Kunming, on croise plusieurs formations japonaises bien au-dessus de nous: des bombardiers (et leur escorte ?), mais ça c'est du boulot pour les Red. Les japs nous laissent d'ailleur tranquille … tant pis, on les choppera ptet au retour …

Soudain, au niveau de Kunming, 4 contacts signalés à notre niveau. Les Ju-52 partent en cercle défensif avec Blue 5 et Blue 6 en couverture tandis que Warpig nous ordonne d'engager. Je fais une première passe rapide et lâche une brève rafale sur un Nate reconnaissable à son train sorti: marqué blanc. Chandelle agressive, je check mes 6h, personne: cool ! Les japs n'ont pas l'air très en forme aujourd'hui, alors j'en profite. En quelques minute, je touche 2 ou 3 appareils supplémentaire, et fini (tout de même) par toucher un truc vital sur l'un d'entre eux qui part s'écraser dans la jungle. Pendant ce temps, un Nate a tout de même réussi à se glisser près des Ju-52 et descend Vicking avant que quiconque ait pu réagir (des vrais briquets ses Ju, on dirait de la fabrication japonaise !!). Et Bigbang est engagé. Nyv (je crois) parviens cependant rapidement à le tirer de ce mauvais pas, et le jap prend la fuite. Nyv me l'annonce à l'ouest à proximité d'un nuage: ouaip, j'ai bien un contact par là. J'ouvre les gaz en grand et entame la poursuite, bien décidé à lui faire payer le Ju-52 descendu en flammes.

Le reste du groupe reforme autour de Bigbang et reprend la nav. Je suis moins d'un mile derrière mon bandit, Warpig m'autorise à poursuivre; je les rattraperai après. L'oeil sur ma cible qui grossit, je commence à me dire que ce jap va bien vite, et puis qu'il n'a pas l'air d'avoir de train fixe. Dans le doute, j'annonce mon cap et alti à la radio. La réponse tombe vite: il s'agit de Ralf, un égaré du groupe Red. Je rage un peu, mais Ralf est content de retrouver un ailier; nous repartons ensemble pour rattraper les blue.

Nous arrivons sur l'objectif au moment où Bigbang fait son approche. La vache, ça n'a pas l'air de rigoler sur la base: des impacts d'artillerie éclatent toutes les deux secondes, c'est un miracle que la piste soit encore praticable. Bigbang embarque les infirmières et les blessés, puis redécolle aussitôt. Ok, y'a plus qu'à rentrer.

A peine 10 miles plus loin, on tombe à nouveau sur des bandits. Ce coup-ci, ils ne parviennent cependant pas à s'approcher du Ju. Comme les potes semblent se débrouiller très bien, je me contente de contrôler le combat en altitude. Je suis des yeux un jap que Yankee (je crois) taquine. Le jap ruse tout le monde en faisant semblant d'aller au tas avant de redresser au dernier moment. Ce salopard est juste en dessus, 5000ft plus bas. “Toi mon gaillard …” me dis-je en plongeant (35” à l'admission et réduction du pas d'hélice). Je lui allonge une bonne rafale des mes 6 mitrailleuses. Le Nate vole encore (déception), mais part alors en vrille et s'écrase au sol deux secondes plus tard (satisfaction indéniable).

On rassemble tranquillement pour repartir, quand 4 japs se radinent au dessus de nous, au moins à 10,000 ft. Je suis à 7,000 ft et grimpe dur derrière eux. En deux minute, je me retrouve à 800 yards dans leurs 6h et gagnant gentiment sur eux: ils ne m'ont pas vu ! Je suis encore à 500 yards, lorsque je décide d'ouvrir le feu pour disperser la formation et faciliter le travail de mes potes qui se ramènent derrière pour la curée. Je commence par tail-end charlie (et, oui, c'est injuste la vie): ma rafale arrache sa profondeur. Le jap part brièvement en ressource puis plonge en piqué. Pas le temps de voir s'il s'en sort, tant pis, ce sera un probable. Une pression sur le pied gauche et je me glisse derrière les trois autres japs. Décidément, ils n'ont pas la patate aujoud'hui me dis-je. J'ai en effet le temps distribuer quelques balles à chacun avant que la volée ne s'égaille. Au moins deux sur les trois derniers bandit sont marqués blanc.

Je m'écarte en surveillant mes 6h, m'attendant à y trouver des japs, mais ces andouilles ne mordent même pas à l'appât et tentent même de reformer à trois. La bonne idée que voilà: Warpig et Nyv leur tombent dessus comme des brutes ! Je repère un Nate isolé et plonge sur lui. Une longue rafale qui doit toucher sont réservoir: le jap explose comme un fruit mûr et je passe au travers de la boule de flamme. Ca c'est de la confirmation sans équivoque me dis-je en souriant.

Bon, reste un pôv bandit que nous taquinons à trois sans parvenir à conclure. Winchester, je suis contraint d'abandonner, et Yankee aussi. Reste Warpig, qui rate lui aussi quelque passe avant de devoir à son tour laisser partir ses 500$ vers le couchant, snif.

RTB sans histoire. Un Ju-52 de perdu (heureusement sans infirmière à bord) mais aucune perte chez les Blue, au moins 10 japs au tapis, et 1500$ dans la popoche. Finalement pas si mal cette mission !

AV_Lampatex

Dispo et position: Blue 4 (Warpig, Riri, 2Pattes, Tex, Yankee, Nyv)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • un Nate partagé

Récit: Une petite mission d'escorte, ça va être sympa. Nous décollons donc et effectuons des S paresseux pour ne pas trop distancer les avions que nous escortons.

Chemin faisant, nous croisons de nombreux contacts, d'abord des bombers qui sont pour le groupe Red. Puis des chasseurs qui nous tombent dessus. Nous essayons de les descendre. Je ne suis pas très efficace j'arrive a ne pas me faire inquiéter. Malheureusement un JU se fait toucher part au tapis. Mes coéquipiers sont plus efficaces et bientôt il n'y a plus rien de menaçant dans le ciel.

Nous retrouvons le JU 52 survivant et continuons notre navigation. Arrivé à l'aérodrome, Bibang se pose, embarque les infirmières et redécolle. A ce moment des jap arrivent. Nous partons dans un combat effréné en espérant que Bigbang ne sera pas engagé. J'arrive à me positionner derrière un Jap et l'arrose copieusement, des morceaux volent et il se met à perdre du carburant. Soudain il part en vrille vers le sol. Je le suis, il ne redresse pas, il a eu son compte. Je reprends de l'altitude et entends à la radio qu'il a redressé au ras du sol et par ver les JU. Heureusement un P40 l'a suivi et l'abat.

Nous prenons route vers Kunming et apercevront 4 contact qui nous croisent sans nous attaquer, nous partons à leurs trousses et les engageont. Encore une fois je ne serais pas concluant.

Ces émotions passées nous nous détournons vers Kunming et nous nous posons sans dommages.

AV_Bigbang

Dispo et position: Red 2

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • Un tas d'infirmières sympas et pas farouches

Récit: Décollage derrière mon leader Vic (change pas une équipe qui gagne!). Nav peinard à 15000 orteils euh pieds pardon. Puis nous voilà engagé avec des jaunes constipés. Cercles défensifs en comptant sur nos braves guerriers avec leurs zavions tous neufs, nos mitrailleurs faisant mouche plusieurs fois mais pas de façon décisive.Malheureusement Vic explose mais réussi à s'éjecter. ça m'a fait mal au ventre de voir ce brave Vic descendre mollement suspendu à son parasol en compagnie de son équipage. L'idée de me poser pour les récupérer m'a traversé l'esprit et j'ai hésité mais bon la mission avant tout a dit le chef. J'aurai du transgresser les ordres , les copains avant tout, ouais. Tant pis, je continue ma route vers l'objectif. La chasse a fait du bon boulot. Alourdi par quelques plombs jaunes, j'arrive en vue de la base. Mais ça pète la dessous !!! Tour de terrain pour voir. Piste propre! Alors on prens ses valseuses à pleines mimines et on y va: il y a des nanas à charger! Atterro un chouia cahoteuse du au stress. On ouvre les portes et soudain la guerre change de figure.18 minettes fardées comme à la parade, soutifs en vrac, corsages perforés par leur abondante poitrine, martellement du plancher avec leurs talons aiguilles, après gémissement des bas resilles et claquements de jaretières, les voilà à leur place attachées. Couvert de rouge à lèvre, volets, plein pot les trois moteurs du JU nous arrachent du sol en 30 m. A la radio, on entends les “braves” se battre comme des lions pour laisser la vie sauve à nos poupées.On aurait pas eu ce chargement, je ne sais pas s'ils auraient eu autant de verve. on s'éloigne de la zone de combat. Puis on cercle pour les attendre en écoutant les potains de mode des minettes. Les “durs” nous ont rejoints et on continue notre RTB vers la base. Nav nickel chrome: piste dans notre midi. La tour nous signale une épave au tiers droit sur la piste. Attérro long, dégagement et là les gars…………. si vous saviez ! Mais je ne vous le dirai pas.

AV_Gnou

Dispo et position: Red 5 (Leader Bed)

Statut fin de mission: Ejecté en territoire ami G5 pn7

Revendications:

  • Une paire de rangers

Récit: Arrivée sur zone de ma paire, nous cerlons gentillement observant l'horizon lointain.
A l'occasion d'un coup d'oeil hazardeux dans mes 6 hauts, j'hurle dans le micro. Plusieurs Nates nous plongent dessus, pas le temps de finir mon beuglement qu'ils nous ont déjà overshootés. Je serre mon virage, Kasp m'annonce la bonne nouvelle : le “plusieurs” l'est plus que prévu, et ils sont derrière moi. Je plonge, mais pas suffisament.
Au moins 10 à 12 Nates annonçés, dès que j'en largue un, un autre prend le relais. Chaque changement de cap annonce son lot de plomb, je me retrouve rapidement verrouillé dans leur putain de domaine de vol. Kasp ne tarde pas à avoir son troupeau aux fesses. Mon brave ailier disparaît après quelques minutes de combat.
Descendu à la cime des arbres, les Reds sont sur zone mais ne me voient pas. Je ressors d'un ciseau avec des câbles en moins, je place le zinc en montée pour préparer l'éjection. L'huile sur la verrière ne tardera pas. Eject !
Heureusement, la rivière n'est pas loin… Allez, René. Petites foulées, bras souples…

Compte-rendu

Historiquement

A Baoshan, il restait plusieurs carcasses de Tomahawk plus ou moins récupérables le 5 mai 1942. Les mécaniciens travaillèrent d’arrache-pied, pour tenter de sauver ce qui pouvait l’être. La veille, les Hayabusa Ki-43 avaient déferlé sur l’aérodrome, semant la terreur et la destruction. Un Douglas parvint à se poser sur la base et à emporter avec lui tout ce qu’il put, blessés, armes, personnel au sol… Il fut si lourdement chargé que le pilote dut user des rebonds pour décoller.
Il eut de la chance. Beaucoup de chance. D’une, quelques heures plus tôt, des Ki-21 « Sally » basés à Mingaladon chauffaient leurs moteurs pour bombarder de nouveau Baoshan. Des B-17 venus d’Inde les troublèrent dans leurs préparatifs par un largage de bombes qui endommagea plusieurs bombardiers japonais.
De deux, six P-40 E Kittyhawk devaient escorter le Douglas. Il furent retardés à Yunnan-yi et n’arrivèrent pas à temps à Baoshan. Pour autant, ils tombèrent nez à nez avec seize Nate en escorte de plusieurs Ki-30 au-dessus de la frontière chinoise. Les mercenaires évitèrent ainsi, par hasard, une nouvelle effusion de sang à Baoshan. Les pilotes américains réclamèrent sept victoires, dont six furent bien réelles.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission20.txt · Dernière modification: 2009/02/10 00:36 par av_kasp
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0