Mission 24 : des B-25 en attendant l'US Army

Dimanche 14 juin 1942.
Le Colonel Chennault vient tout juste d’arriver en avion, pour aller à la conférence de Chongqing, décidant du futur de l’aviation américaine en Chine. Le Général Brereton arrive lui de Delhi, en Consolidated B-24. Il fera sans doute, à cette conférence, l’annonce qu’il n’y aura désormais qu’une force aérienne par théâtre d’opération. Ainsi, les hommes de Chennault appartiendront sous peu à la 10th Air Force. Et le Colonel n’aura pas la main-mise sur les squadron de bombardiers, ce qui diminuera ses responsabilités par rapport au jour d’aujourd’hui.

Le même jour, les Tigres Volants se remettaient tout juste d’une fête organisée la veille en leur honneur, à Guilin, dans leur hôtel. Des femmes parlant l’Anglais à tout va, vêtues de belles robes de soie, avec une fleur dans les cheveux, des cigares, des discours, des toasts, des applaudissements… On pouvait notamment y entendre :
« Gardiens des airs, vous héros des Tigres Volants américains et des divins Hawk chinois : après votre longue attente et pour votre grande joie, vous avez annihilé huit vautours japonais dans les airs au-dessus de Kweilin (Guilin) le 12 juin. C’est le plus magnifique mérite d’un combat aérien qui n’ait jamais été réalisé à Kweilin. Vous avez une fois de plus contribué à votre grande gloire d’avoir éliminé l’ennemi des airs…
Aujourd’hui, nous, les 300 000 habitants de Kweilin, vous présentons nos plus chaleureuses félicitations et témoignons le plus grand respect à votre égard. Et nous attendons les réussites continuelles quant à votre mérite toujours plus probant et grandissant avec votre héroïsme et votre courage inépuisables. Crions aux éclats : Longue vie aux Tigres Volants américains ! Longue vie aux divins Hawk chinois ! Longue vie à la coopération entre les U.S.A. et la Chine !
»

Au-delà de l’Asie, les Alliés se trouvaient en cette mi-juin 1942 en difficulté en Afrique du Nord. Aussi la majeur partie de la 10th Air Force, à priori destinée au théâtre d’opération de l’AVG, dut partir en Egypte contrer l’avancée des Allemands vers le Caire. Ainsi, il restait tout juste six B-25 Mitchell à disposition du Colonel : les deux bombardiers qui avaient réchappé du convoyage, et quatre nouveaux appareils arrivés il y a peu. Des P-43 étaient également en route, au-dessus de l’Inde. Ils étaient destinés à la CAF (China Air Force).

Chennault n’avait pas seulement à compter qui du personnel et des pilotes resteraient dans l’Armée américaine. Il avait été approché par Larry Moore et Ken Sanger, pour tourner un film épique sur l’AVG, avec John Wayne. Bien sûr, il n’en eut cure, et les envoya balader. Le film, « les Tigres Volants », montra dès lors une poignée d’anciens pilotes de transport, se battant en Chine avant même le début de la guerre. A la fin du film, on voyait John Wayne écoutant la radio, apprenant l’attaque de Pearl Harbor. Bref, un ensemble de contre-sens avec la réalité du terrain. L’autre problème était la gestion du bordel, un problème pris très au sérieux. Avec uniquement du repos au lit et de l’aspirine, il était impossible de soigner avec efficacité les maladies vénériennes. Sept hommes étaient actuellement hospitalisés pour ces raisons. Le Colonel prit le problème à bras le corps, pour éradiquer ces maladies. Il demanda que l’on fasse venir une douzaine de prostituées de choix depuis l’Inde, ce qu’on lui refusa en haut lieu : « Pas de femmes en Chine ». Elles arrivèrent pourtant, au nombre de treize. Après une visite médicale, elles furent amenés en C-47 jusqu’à la base de l’AVG.

Le Colonel avait des informations comme quoi les Japonais tenteraient de mettre le paquet après le 4 juillet, date à laquelle l’AVG serait dissoute pour passer sous la gouverne de l’Armée américaine. Il demanda à plusieurs pilotes expérimentés s’ils ne pouvaient pas rester deux semaines de plus, pour assurer une bonne transition. Quelques-uns acceptèrent.
Le 1er juillet 1942, les B-25 rejoignirent le 11th Bombardment Squadron, créé pour l’occasion. Ils partirent immédiatement en mission. L’un d’eux annula son vol, sur problème hydraulique, tandis qu’un autre ne parvint pas à décoller correctement. Escortés par cinq Kittyhawk, ils se perdirent deux fois. A chaque fois, les gars de l’AVG les ramenèrent dans le droit chemin. Ils bombardèrent finalement un village près du fleuve Yangtse. Le jour suivant, les B-25 trouvèrent leur route, cette fois-ci, et larguèrent leurs charges sur les docks de Hankou.

Aujourd’hui, le calendrier du bureau de Chennault nous apprend que nous sommes le 3 juillet 1942. Cinq B-25 iront bombarder l’aérodrome de Chiang Mai (M-10), escortés par quatre Kittyhawk. Quatre Tomahawk et deux I-153 chinois couvriront quant à eux deux Ju-52 qui aura une mission très spéciale : parachuter à basse altitude un commando spécialisé en explosifs sur la base désaffectée de Kunming. Ces hommes seront récupérés par des soldats sur place, ils auront pour mission de miner les ponts menant à Kunming, qui n’ont pas été détruits à la mission 22, avant l’arrivée des Japonais.

Il nous reste un jour officiel au sein de l’AVG… Demain, lors de la Fête nationale, les Tigres Volants ne seront plus.

Disponibilités : 5 B-25 C, 4 H-81 A-2, 2 Ju-52, 2 I-153 M-62 et 4 P-40 E

mis24.jpg

Tous les avions décollent de Toungoo.

Rapport des pilotes

AV_Iceman

Dispo et position: Dindon n°3, Leader: Bigbang ( Bigbang, Ralf, Iceman, Loul )

Statut fin de mission: RTB sur 1

Revendications:

  • 2 bombes dans la forêt….

Récit: Dernière mission pour moi au sein de l'AVG à bord d'un B-25. La naviguation est plutôt tranquille. Pendant le trajet on effectuera 2 360° afin que Loul nous rejoingnent. Les P-40 sont devant nous plus haut afin de couvrir toute éventuelle attaque des Japs. 20 kms avant l'objectif nous sommes sous le feu de la DCA: Bigbang, Ralf et moi même prenons quelques pruneaux dans la carlingue.

Quelques minutes plus tard nous survolons l'aérodrome. Bigbang et Ralf attaquent ensemble dans un piqué et dégagent illico après avoir largués les oeufs de Pâques. J'amorce un virage par la gauche et pique, je largue ( enfin je pensais avoir largué…) et dégage aussitôt. Les traçantes se rapprochent de mon avion qui est touché à plusieurs reprises. Et puis un choc très violent sur la droite de mon aile: je regarde, le moteur droit viens de se barrer en sucette! “Bon sang pour la dernière c'est bien ma veine”.

Je reprends tant bien que mal un peu d'altitude. Bigbang m'accompagne pendant de longues minutes sur le retour, mais touché aux réservoirs il doit s'éjecter. Loul loin devant nous se pose en abîmant un peu son avion. Entre-temps Bed et Riri s'occupent des derniers Nate. Ralf me rejoint et nous terminons les 30 derniers kms ensemble avant de se poser.

Etonnamment, l’atterrissage se fait en douceur : ouf l’avion est sauvé et revivre une telle expérience en faisant 120 bornes avec un moteur : plus jamais .

AV_Warpig

Dispo et position: Colibri 3, (Riri, Bed, Warpig, Nyv)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Oscar enflammé non loin de la base des Junkers
  • 1 Oscar descendu à l'est de la base, crash confirmé au sol

Récit: Au programme aujourd'hui : une petite escorte de bombardiers ! Cool, la mission pépère qui se présente avec peut-être un ou deux Nate inconscients qui voudraient se frotter à nos rutilants B-25. Un programme qui n'aura tenu bien longtemps, car très vite, on apprend que les Tante Ju et leur escorte de Hawk sont attaqués au décollage. Riri nous envoie, Nyv et moi, leur prêter assistance.

Arrivés sur place, on prend conscience du bordel ambiant… Le Ju-52 de Vicking gît sur la piste, un moteur en feu… Le pauvre n'a même pas eu le temps de décoller… La mêlée fait rage et j'essaie de prêter main forte aux Hawk, en fâcheuse posture. En voilà un qui fume gris, sans doute Gnou, qui a un Oscar aux fesses. Je prends en chasse son moustique mais très vite, son ailier m'arrose des ses fichues cahouètes. Clonk ? Un coup d'oeil à gauche… Et merde ! Un gros trou dans mon aile gauche…

Tant pis, je continue… Après tout, je vais pas me poser sur cette base qui est en train de joyeusement se faire straffer, pas vrai ? En plus, je vois la Tante Ju de Shane se faire arroser. Oh, toi, mon coco… Je me place, l'imprudent part en ressource et au somment de cette dernière, je lui enflamme deux réservoirs. Tiens, tu seras pas venu pour rien, toi !

Le ballet se poursuit, je me fais engager plusieurs fois, à deux doigts de décrocher dans mes breaks à cause de cette fichue aile trouée… Mais des opportunités se présentent. Tiens, celui-là, qui est 100 mètres plus bas… Je le boom&zoom, le marque blanc, avant que Nyv, lancé comme une balle, le coupe en deux ! Et là, un autre, qui poursuit Kasp… Une longue rafale, un aileron qui saute et voilà l'Oscar qui file droit vers le sol en spirale !

Cette fois, c'est fini… Je laisse Nyv rejoindre le groupe de Riri tandis que Shane, avec une belle livrée Leerdamer, va pouvoir effectuer son largage de paras… Quant à moi, quasi winchester et avec ma dentelle d'aile, je ne serai plus d'utilité à personne. Je reprends donc le chemin de Toungoo et y pose mon P-40…

AV_Bolger

Dispo et position: Last 2, leader: GNou (avec Kasp en 3)

Statut fin de mission: RTB

Revendications: rien, comme d'habitude…

Récit: Premier lancement du jeu : après quelques minutes de tergiversations, nos deux Tante Ju se décident enfin à décoller quand… la base est attaquée par des chasseurs japs. GNou a juste le temps de s'élancer avant que deux Japs ne straffent la base par derrière, et n'enflamment le Tomahawk de Kasp et le mien, tuant mon pilote au passage. Damned ! Se faire descendre avant même d'avoir décollé, quelle poisse, et que c'est énervant. Heureusement (pour Kasp et moi) BigBang se tue (ou est tué, nous ne savons pas trop) sur l'autre base. Trois avions et deux pilotes pliés en deux minutes… on peut relancer, SVP ?

Ouf, Nyv relance. Tant pis pour l'effet de surprise, et tant mieux pour nous. Sur la relance, on presse un tantinet nos Tante Ju pour qu'elles bougent rapidement leur gros c… avant que les Japs n'arrivent. Hélas, Vicking se fait straffer à son tour, et son avion est enflammé alors que Shane et ses trois Tomahawk d'escorte parviennent à décoller. Le combat s'engage aussitôt au dessus de la base, et GNou est très vite pris à partie par les méchants qui endommagent son zinc et l'obligent à se poser en urgence. Kasp se démène comme un beau diable, alors que je peine à m'insérer dans la mêlée, faute de distinguer correctement la bagarre. Heureusement, Warpig et Nyv arrivent pour nous prêter main forte de fort belle manière. De mon côté, après avoir raté une opportunité de tir, je m'élève au dessus du dog, sur les conseils de Warpig incitant ceux qui ne sont pas engagés à prendre de la hauteur. Je tente de surveiller tant bien que mal le Ju de Shane, qui tourne un moment autour de la base, puis prend son cap de navigation vers sa cible après quelques minutes, pendant que les agresseurs trouvent peu à peu leurs maitres, et rejoignent soit leur créateur, soit les geôles américaines après avoir été descendu. Le P40 de Warpig bien amoché l'oblige à rentrer sur sa base (avec quelques biftons potentiels en poche après ses deux Japs abattus), tandis que Nyv rejoint son groupe.

Kasp et moi nous retrouvons alors, et sous sa direction, nous rejoignons Shane dans notre mission d'escorte. Une fois encore, je rame pour tenir une formation correcte, qui hésite de mon fait entre une line abreast très relâchée (si on voit les choses positivement), et un pauvre glandu qui essaie tant bien que mal de se rapprocher de son leader sans le percuter, ni le perdre de vue (interprétation un peu moins optimiste). Bref, la routine…:-\
Heureusement, aucun ennui particulier en route, pas de chasse ennemie à l'horizon, ce qui permet à Shane de larguer ses paras sur la base sans difficulté, à altitude apparemment suffisante (même si certains paras semblent oublier d'ouvrir leur pépin en sortant de leur transport).

Nous pouvons alors envisager le retour sur la base de Toungoo, qui se passe sans ennui particulier ni rencontre fortuite désagréable. Et en plus, je suis (un peu) moins ridicule que d'habitude pour suivre Kasp. J'essaie de positiver un peu.:)

Arrivés sur la base, nous couvrons Shane pendant qu'il se pose. Kasp se pose ensuite, et je termine en fauchant mon train droit sur un rebond un peu… viril. Les mécanos vont encore gueuler, et me jeter leurs clés à la tête. Alors que j'ai juste cassé une jambe du train, et l'hélice… quels rabats-joie, et quel manque de tact de leur part.:(

Compte-rendu

Historiquement

A 02h30 du matin, au milieu de la nuit du 3 juillet 1942, plusieurs Ki-30 « Ann » larguèrent des bombes à l’aveugle près du terrain d’aviation, situé à Hengyang, à 260mi de Hankou, où se trouvait un important port établi sur le fleuve Yangtse.
Aux premières lueurs du jour, les B-25 furent chargés de bombes. L’objectif était l’aérodrome de Nanchang. Cinq bombardiers Mitchell et quatre Kittyhawk devaient participer au raid. Les bombes tombèrent depuis une altitude de 2500ft, puis les B-25 prirent le chemin du retour. Alors que les P-40 amorçaient une passe de strafing, plusieurs Nate surprirent les lourds. Les Japonais ne purent pas être efficaces, car les Tigres Volants se montrèrent rapidement agressifs. Trois Ki-27 furent revendiqués, pour aucune perte côté américain.
A Chongqing, Chiang Kai-shek confirma l’ordre de la dissolution du groupe au Colonel :
« Vous êtes tenu de démobiliser l’American Volunteer Group et de désengager le personnel de ce Groupe en accord avec les plans que j’ai approuvés. »

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission24.txt · Dernière modification: 2009/02/17 23:09 par av_kasp
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0