Mission 5 : The lost squadron

A Mingaladon, la principale base de Rangoon.

Les Japonais sont en train de s’enfoncer au cœur de la Malaisie. Ils mettent en danger aussi bien les Philippines que l’Indonésie. L’Australie n’est sans doute pas le pays qui doit le plus se soucier de son avenir. Le secteur-clé de toute l’Asie, c’est l’Inde. Si ce pays est conquis par les Japonais, alors l’Empire du Soleil levant pourra directement asseoir son autorité au Moyen-Orient, en y rejoignant l’Allemagne. Dès lors, leur alliance diplomatique serait également pleinement géographique. Mais avant ce triomphe, il faut passer par la Birmanie. Ce que les Britanniques considèrent comme une chose impossible. Tant de rivières et de montagnes parcourent l’Asie du Sud-Est du nord au sud, qu’une invasion dans un axe est-ouest semble extrêmement délicate. Et une attaque maritime nippone est sans doute à écarter, la Royal Navy en imposant tout de même dans la région ! Avec des routes qui se dirigent vers l’Occident en permettant juste le passage de chariots tirés par des mules, les Britanniques sont convaincus que la Birmanie est un immense cul-de-sac. Le Quartier Général des Alliés est situé à Toungoo, sous les ordres du l’Honorable Général Sir Archibald Wavell, vétéran borgne de la dernière guerre. Il dispose en tout et pour tout d’une division birmane dotée de 18000 hommes, essentiellement des conscrits, des policiers et des miliciens, de 1000 Britanniques et de 3000 Indiens. Ces 4000 hommes sont très entraînés, ils serviront à affronter le gros de l’armée ennemie. Simplement, ils sont plus adaptés aux conditions du désert, que de la jungle du sud-est asiatique. Bien évidemment, ces états des lieux ont amené le Général à tirer la sonnette d’alarme. Les besoins sont criants : la 17th Indian Division doit arriver en Birmanie, il faut aussi deux squadrons de chasseurs, deux de bombardiers, et des canons antiaériens en quantité ! Le Généralissime Chiang lui a proposé d’envoyer six divisions en Birmanie. Mais les Britanniques ont décliné, préférant défendre l’Empire de Sa Majesté avec leurs propres soldats. Ils ne vont pas pour autant se faire prier pour accepter l’envoi du 3rd squadron de l’AVG à Rangoon.

A Mingaladon, les Hell’s Angels se considèrent comme « the lost squadron » (« l’escadrille perdue »). A part le petit détachement disponible à Toungoo (175mi de distance, tout de même), les autres Tigres Volants se trouvent 900mi plus au nord. Sur le terrain d’aviation, il y a certes le 67th Squadron de la RAF, équipé de 33 Buffalo. Mais la moitié de ces avions est indisponible. Et les Blenheim du 60th Squadron également sur la base, ils sont au nombre de… quatre !

Les pilotes américains ont leurs trois repas par jour, et le carburant nécessaire pour voler. Mais les munitions par exemple… C’est un problème déjà évoqué, mais il est tellement bête ! Les Buffalo tirent des munitions de calibre 7,92mm tandis que les P-40 transportent des balles de calibre 7,7mm. A cause de cette petite différence, les gars de l’AVG ont le plus grand mal pour réalimenter leurs armes !

Mais nous avons assez discuté ! La sonnerie du mess retentit ! Il est 9h30, et l’on annonce deux larges vagues d’avions ennemis se dirigeant vers Rangoon, l’une venant du nord-est, l’autre de l’est. L’altitude estimée est de 18000ft. Ils sont à plus de 70mi (120km) de nous, pour l’instant.

Quatorze Tomahawk et quatre Buffalo prendront l’air pour interception, en maintenant un cap 020 estimé. Tâchez de descendre les Japonais de la formation du nord-est comme il se doit !

Disponibilités : 14 P-40 C, 4 Buffalo Mk.I

mis5.jpg

Rapport des pilotes

AV_Partizan

Dispo et position: Poulette Leader (Partizan, Vick, Shane, Pilax, BigBang, Waroff, Ice, Magik).

Statut fin de mission: Rtb, moteur endommagé.

Revendications: 1 sally fumé noir 2 moteurs, 1 val endommagé.

Récit: Décollage des Poulettes à 9h32, grande boucle droite en montée à 150mph. Arrivée face aux bombers à 20000ft J'engage avec Vick sur la droite mais me laisse un peu distancer. Je prends le dernier sally sur la droite et le fais fumer noir. Je repère et annonce une vague de 8 appareils en arrière. Je vois mon sally faire demi-tour et le termine, puis me dirige vers les appareils en retrait. Ce sont des val, Vick est déjà dessus. Je les poursuis jusqu'à Rangoon. J'en endommage un. Mais lors de ma seconde passe le mitrailleur me mouche le moteur. Je pars en Rtb et me pose sur la 030 à Mingdalon 30 minutes après mon déco. Mon ailier n'est pas rentré.

AV_Magik

Dispo et position: Poulette 8(leader Partizan).

Statut fin de mission: Atterrissage d'urgence en territoire ami, avion détruit

Revendications: néant

Récit: Marqué noir dès le début d'engagement, je tente une demi douzaine de passes avant d'entamer un RTB. Ma carte se colle au parebrise, déjà que l'huile masquait ma vue… Le moteur s'arrête, plus aucune commande ne répond, pas d'éjection possible.Je dois atterrir en catastrophe près d'une route. Je survis à l'accident mais blessé.

AV_Nyv

Dispo et position: Red 6

Statut fin de mission: RTB

Revendications: 2 Ki 27 détruits; 1 Val partagé; 1 Ki 27 et 1 Val sérieusement endommagés.

Récit: Et c'est parti, des japs aperçus un poil au nord de la base et ca vient sur nous! Dernières instructions du patron, soft deck 15 000 hard deck 10 000, aucun problème on ne les franchira pas de toute facon.

Cap au 020, droit sur eux, on grimpe on grimpe quand… là à 1h! Mince ils sont beaucoup plus haut que nous, on vient à peine de passer 12 000 feet.. 180° et on arrive enfin à leur niveau, trop tard la chasse est déjà sur nous, Bed engagé, puis c'est mon tour, puis .. tout le monde. J'arrive à me placer dans les 6 d'un cerf volant qui poursuit un p40, expédie une rafale de suppression mouché blanc, c'est bon il lâche! “Nyv ! plonge! plonge!” ah mer… Plein pot vers le sol, 6 aux trousses, et ca descend ca descend l'alti n'arrive même plus à suivre: 15 000 (oops),12 000 pas bon, 10 000 toujours là; pas possible c'est quoi ces sangsues! 7 500 (quoi c'est sous le plancher?!),6 500,5 000 tout seul avec 6 bandits aux fesses rààà.. Tout seul non! La bonne nouvelle c'est que Tex à pris en chasse mes poursuivants, la mauvaise c'est qu'il a eu la délicatesse d'en inviter d'autres.. On ne recoit même plus les autres à la radio… On est donc seuls, mais à 2 quand même!

On s'organise rapidement pour se couvrir mutuellement, on allume les poursuivants de l'autre en passes frontales, une bonne rafale en expédie un vers le sol, au suivant, Tex en descend un, puis un autre. Ca chauffe sec, on est trop bas pour reculer, il faut se battre. J'en endommage un autre, mouché blanc de toute part qui rompt le combat immédiatement; encore une passe frontale et c'est un autre moucheron qui est mortellement blessé cette fois; je le retrouve 30 secondes plus tard toujours en l'air !? c'est partit, plein 6 à 300 mètres voilà qui devrait m'en débarrasser, je shoot et BANG! Il explose sans prévenir mais pas de bobo.

On y voit à présent plus clair, la chasse semble vouloir s'enfuir, oh non non non ils ont crachés leurs boulettes: c'est à notre tour, plein pot à leurs basques, le groupe de Gnou est au contact là haut avec des Val. J'en croise un, endommagé par je ne sais qui, cerclant gauche comme une andouille vers 15 000 pieds. Je me rapproche, le mitrailleur arrière tire.. “Tiens c'est en vie, tant pis pour toi”, je me met en position un poil en dessous et lui rends la monnaie , il prends feu immédiatement, c'est fini pour lui.

Un autre Val un mile au nord, et où est ce qu'il pense aller celui là? même méthode, je l'aligne je tire mouché gris et “CLICK CLICK” .. Winchester comme beaucoup de monde à en croire la radio! Tout le monde lance des appels pour trouver un tireur. Bolger indique qu'il a encore le plein, Tex envoie les coordonnées mais malheureusement il ne nous trouvera jamais.

Tex le prends en chasse (le Val blessé..), il s'approche tire et vlam ca flambe, joli tir ! queee quoi !? C'est pas le bon! Tex s'éjecte illico, le feu s'éteint l'espace d'une seconde, et son zincs explose celle d'après, y'en a un qui a eu chaud aux fesses.

RTB, je suis à sec inutile de pousser plus au nord, Warpig nous annonce des contacts vertical base.. La dca arrose compieusement, ni les passes d'intimidation ni le buffalo arrivé en renfort n'en viendront à bout: les japs s'en tirent et rentrent, on en fait de même, direction le mess.

AV_Vicking

Dispo et position: Poulette 2 (Partizan, Vick, Shane, Pilax, BigBang, Waroff, Ice, Magik).

Statut fin de mission: Mort.

Revendications: 2 sally fumée grise , 3 val endommagés.

Récit: Arrivée face aux bombers à 20000ft J'engage avec Partizan mon leader sur la droite, après deux passes, je décide de faire un large 360 pour me replacer derrière eux mais plus haut. Cette manœuvre m'éloigne trop par contre je suis à bonne distance de la deuxième vague composée de Val. Je les attaque par le dessous des six. J'en endommage deux. Mais lors de ma troisième, une rafale plus longue m'amène dans ses six niveau. Chuck Norris, installé en mitrailleur arrière me colle DEUX balles.La première dans le moteur qui s'emballe, la seconde en plein front, mais mon cerveau bien qu'aéré ne s'emballe pas lui et décide que s'en est assez, quoi, et me déclare mort.

AV_Warpig

Dispo et position: Red 3 (2Pattes, Riri, Warpig, Storm)

Statut fin de mission: RTB

Revendications:

  • 1 Sally sur le retour, d'abord marqué noir, enflammé sur une seconde passe (conf. 2Pattes)
  • 1 Val sur le retour, bien amoché avant qu'il ne soit terminé par un collègue non identifié (partagé)
  • entre 6 et 8 appareils ennemis endommagés (marqués blanc au moins), dont 5 ou 6 Sally ; au moins 2 mission kills

Récit: On peut pas dire que la mission ait super bien commencé, tout de même… Nous (les groupes de 2Pattes et Bed), nous sommes “la première vague”. Celle qui doit faire sa première passe sur les bombardiers et attirer avec elle la l'escorte loin des Sally. Le problème, c'est que nous n'avons pas eu le temps de monter. Résultat : le groupe de Bed a attiré la chasse, mais sans passer par la case “on en met une ptite couche sur les bombers” avant. Comprenez : ils se sont fait fondre dessus par une meute de Ki-27.

Véritable crève-coeur : 2Pattes décide de laisser Bed et ses copains, déjà loin et bas derrière nous, distraire les chasseurs pendant que l'on grimpe à plein régime pour tenter d'intercepter les Sally avant qu'ils arrivent sur Rangoon. Là, l'attaque commence. J'enchaîne les passes de 3/4 haut et fais fumer blanc 5 ou 6 Sally avant Rangoon. J'en vois au moins deux, sur le lot, qui larguent leurs bombes… Ce sera toujours ça de moins sur le port !

Durant ce laps de temps, j'apprends la mort de Riri, victime d'un mitrailleur sniper, et perd contact avec mon ailier Storm. Je regroupe donc avec 2Pattes au moment où les Japs font demi-tour. Lui et moi harcelons deux Sally sur le retour. Il enflamme le premier avant que je ne règle le compte du deuxième. S'ensuit de nombreuses passes plutôt infructueuses sur deux paires de Val, dont un que j'amoche méchamment avant de le voir fini par un collègue (un Buffalo, peut être ?). Clic ! clic ! Et voilà, Winchester… Je rentre avec 2Pattes à Mingaladon. Et là, horreur ! La dca de la base est active. On fait le tour à la radio pour savoir à qui il reste des mun', mais c'est pas folichon. Heureusement, le retour de quelques camarades et le feu nourri de la dca finiront par convaincre ces fichus moustiques d'aller voir ailleurs.

AV_Loul

Dispo et position: Buffalo 3 leadé par AV_Gnou

Statut fin de mission: ejecté vivant en AQ 17

Revendications: un Val fumée blanc, un KI 27 endomagé

Récit: Parti avec les fer à repasser, pardon les Buffalo sur Rangoon , on nous annonce que les hostilités ont commencé. Le temps d'arriver suffisament haut, on voit la mélée. Ca tire de partout. Sur la première passe des ennuis techniques (freeze) me font perdre de vue le leader et mon ailier. Je remonte sur Rangoon et voit 4 val porusuivui par 1 P40. Je m'aligne dessus et fait fumée blanc le premier mais les autres ammorcent leur piqué. Sur le cap retour de multiples contacts alignés, je plonge dessus et ouvre le feu sur le dernier, un KI 27 je crois, qui se met à fumer et tombe illico. Pensant l'avoir déssoudé je continu quand je me fais “allumer” je ne sais pas par où ! le fait est que moteur naze j'attend d'être pieds secs pour m'éjecter sur la ville en AQ 17 pas loin de la base.

AV_Yankee

Dispo et Position: BOB sur Buffalo, BOB 2 Leadé par AV_Gnou (seconde paire Loul & Ralf)

Statut de fin de mission: Avion extrêmement endommagé lors du RTB

Revendications:Nil

Récit: Sacré appareil que le Buffalo, c'était mon premier vol sur ce type de fer à repasser. Un bruit de machine à laver à l'essorage auquel on s'habitue peu à peu. Bien leadé par Gnou nous réussissons à nous regrouper non sans mal. La vitesse en grimpée est stupéfiante même avec les surpresseurs. Bref arrivés assez haut pour voir la mêlée, Gnou nous indique notre boulot, j'essaie de coller mon leader. Après plusieurs freezes, je le perd, pour ensuite essayer d'abattre en vain un traînard nippon touché de surcroît. Ce dernier m'éloignant de la base, sur ordre de 2 Pattes je rejoinds l'aérodrome en orbitant au dessus de Bolger au cas oû, compte tenu qu'il me reste quelques cartouches…Après un premier échec, la seconde tentative de posé,pourtant pas mal commencée, se soldera par un crash de première classe. Les mécanos vont encore me maudire. Cet avion est néanmoins sympa au bout de quelque temps, il réagit avec pas mal de retard surtout pour le régime moteur, la stabilité est dure à conserver.

AV_Bigbang

Dispo et position: Poulette 5 (Partizan, Vick, Shane, Pilax, BigBang, Waroff, Ice, Magik).

Statut fin de mission: RTB sur Base.

Revendications: 2 Sally fumées grises et 1 au tapis (à partager avec Shane)

Récit: Déco pénardos malgré l'oubli du porte bonheur offert par Irma (un portefeuille en peau qu'elle a ramené du Maroc, de Fez en vérité). En fait elle compte bien que je le remplisse de billets verts, la coquine ! Bref, au volant, non, au guidon, mais non … au manche d'un P40 bien révisé, je suis les petits copains dans une ascenssion digne de Jésus. a peine un quart d'heure de réveries cocasses que l'hallali résonne dans mon casque “Les voilà !!!” Les réflexes commandent mes mouvements, l'esprit se rebranche en position combat. La section se divise en deux groupes et banzai !!! surtout ne pas tirer dans les six, me dit mon cerveau . Alors on grimpe et on se laisse tomber, belote, rebelote et dix de der. Bref ca fume. Dans la dernière passe, mon moteur prend un pruneau jap mais sans grande gravité, par contre winchester. Je rentre donc à la base en me laissant tomber tel un faucon pour perdre de l'altitude. Visu du terrain, tour de piste réglo et atterro sur la 03. Direction buvette illico ! Encore une mission de faite

AV_Lampatex

Dispo et position: Red 7 (2pattes, Riri, Warpig, Storm, Bed, Nyv, Tex, Bolger).

Statut fin de mission: Ejecté avec les fesses roussies en AQ18.

Revendications:

  • Un chasseur dont je coupe la dérive et fait fumer noir.
  • Un autre qui part au tapis selon Nyv!

Récit: Je suis sur ma chaise longue en train d'apprendre le noble langage Birman. Je me délecte tout particulièrement du chapitre des coutumes de ce beau pays quand tout à coup, la sirène retentit.
Une formation de bombardiers arrive! Enfin je vais peut-être pouvoir arrondir mes fins de mois. Nous décollons le plus rapidement possible et regroupe très rapidement et passons en montée la plus rapide possible. Soudain la radio se met à crier : “Contacts à 11 heure!” Quoi déjà!! Mais on est beaucoup trop bas! Et effectivement j'aperçois trois à quatre importantes formations d'appareils plus deux ou trois formations au dessus du premier groupe. Mince c'est de la chasse ça! Ils sonnnnntttt …. beaucoup! Bed ordonne un demi tour pour continuer notre ascension tout en évitant de se faire distancer. Ce faisant je jette un coup d'œil régulier derrière nous pour voir ce que font les jap. Ceci me fait moins bien grimper les autres mais bon je préfère surveiller nos arrières.
Tout d'un coup je vois plusieurs contacts fondre sur Bed et Nyv. Je hurle à la radio (pardon mais j'ai pitet parlé un peu fort, l'ambiance de ces missions est trèèèss prenante ) : “Beeeeeddddd break ennemis dans tes 6” Et voilà le jap qui tire, je tente désepérément de prendre de l'altitude pour venir l'épauler mais je n'y arrive pas. Je regarde derrière moi et voici 4 à 6 contacts qui se positionnent pour me tirer. Je pousse donc à fond sur le manche et part dans un piqué conséquent. Nyv fait de même avec ses nouveaux amis qui le suivent. Je perds tout contact avec bed et Bolger. L'altitude tombe en flèche et continue de tomber, pas moyen de décoller les japs! 10 000 le plafond? Bon ben j'y suis et toujours en galère. Je parviens à localiser Nyv avec ses 6 poursuivants, je fonce dans la masse pour venir lui porter secours au risque de me faire abîmer. J'accroche un Jap et lui fait sauter la dérive et fumer son moteur noir très dense. On parvient à s'organiser en tournant en sens opposés et ainsi en effectuant des passes frontales sur nos ennemis. J'aligne plusieurs avions mais je ne sais pas si je leurs fait beaucoup de dégâts. Petit à petit il y a moins d'avions en l'air.
Ainsi on décide avec Nyv de partir à la poursuite des fuyards. Je ne me souviens plus de ce que je fais pendant quelques minutes. Jusqu'au moment où Nyv se dit winchester en attaquant un Val, je prends la relève, m'approche par en dessous et tire quelques cartouches. Puis un impact, parbrise plein d'huile, un second impact, moteur en feu. Ca pue tout ça! Je défait mes sangles, éjecte la verrière, me roule en boule et pousse avec les deux pieds sur le manche. Et me voilà en dehors de l'habitacle voyant mon avion qui part en piqué. Le feu s'éteint. Ahh zut j'aurais pu rester dans l'avion! Et une demi seconde plus tard mon aéronef explose! A ben j'ai eu un bon réflexe au final!
J'atterris dans une grange et suis accueillis par une très jolie jeune femme pas farouche du tout… dommage que je n'ai pas eu le temps de finir le chapitre de mon bouquin, j'aurais pu faire un peu plus connaissance :p

AV_Bed

Dispo et position: Red 5 leader du second dispo (Bed, Nyv, Tex, Bolger).

Statut fin de mission: Posé durement en fin de piste - moteur HS et une aile en vrac.

Revendications: 2 Val endommagés avant leur attaque sur Rangoon

Récit: Comme le dit Tex, ca a très vite chauffé pour nos petits culs, trop bas, trop lent, la chasse ennemie nous est tombé dessus. 2-3 Jap aux fesses qui me tirent dessus, Tex m'informe de la situation, aucun visuel sur Bolger et sur Nyv, ça braille dans tous les sens à la radio, le premier groupe de 2pattes profite de cette confusion pour s'en prendre aux bombardiers qui prennent le large. Me voyant de l'incapacité de me dégager de cette situation, j'ordonne un piqué 300Mph sur un cap 180° en direction des 8 contacts devant nous. Le but: se dégager des chasseurs et rattraper par la même occasion les bombers
Apparemment, mes indications ont du se perdre dans cette confusion. Je me retrouve donc seul en rapprochement de 8 contacts- DES VALS !! je m'attendais pas à en voir, j'informe sur le canal général de la présence de 8 Vals mais tous sont soit devant avec des Sally ou derrière avec la chasse, du moins c'est que je crois !! c'est pour dire. Je décide donc d'engager les Vals, mais après plusieurs passes, le 8 mitrailleurs arrières viennent à toucher mon moulin. Mon cockpit en couvert d'huile. Peu de temps après, ça couine, je décide donc de rentrer. En vent arrière le moteur cale, Attéro d'urgence, je négocie mon approche et atteris trop rapidement en fin de piste. Bilan - mon avion a subi un sacré lifting.
Content d'être rentré ainsi que l'ensemble du groupe, ca a durement chauffé !

AV_Shane

Dispo et position: Poulette 3

Statut fin de mission: Posé sur le ventre sur mingaladon

Revendications:

* 1 bimoteur plein * 1 bimoteur partagé avec Pilax

Récit: Décollage et nav sans problèmes. Partis vers Toungoo, on apprend rapidement que le groupe parti vers le nord est croise des ennemis qui arrivent pleins pot a haute altitude, on grimpe donc de facon a les cueillir et c'est avec Pilax qu'on attaque. Je me concentre sur un bimoteur que j'endommage legerement, Pilax l'endommage sérieusement et a ma 2eme passe je le fais flamber. Ensuite a l'affut d'une autre cible, je perds Pilax de vue et m'occupe seul du bimoteur que je fais fumer noir, je ne vois pas l'equipage sauter, mais l'appareil part en piqué. a 70° ans reactions de type redressement, je l'abandonne donc pour chercher d'autres cibles. mais plus personne en vue. apres j'en vois un bcp lus haut et ne parviens pas a le rattraper, comme je n'ai plus bcp de muns, je decide de rentrer. je rate mon 1er atterro remet les gazs et lors de la 2eme tentative, je fauche mon train au moent ou la dca s'allume sur la base. je cours me mettre a l'abri.

AV_Bolger

Dispo et position: Red 8, leader Bed

Statut fin de mission: RTB avec toutes mes munitions

Revendications: aucune, comme d'hab…

Récit: Tout a presque déjà été dit plus haut. À part que je suis le premier à voir les chasseurs japs de très près, puisque je traverse leur dispositif en croisement, par hasard. “De Bolger, c'est quoi ces chasseurs tout blancs ?” Ensuite, je suis engagé une fois, je plonge et perd mon agresseur, en même temps que le reste du groupe Red, et je me perds aussi, bien évidemment. Il me faut plus de 10 mn pour me retrouver à survoler une côte cap 210°, et encore 5 autres minutes pour voir que je suis sur le continent, et pas sur la péninsule qui va sur Rangoon. Ah, l'orientation en vol et moi, ça fait deux… Une fois recalé sur la carte, je pars sur un 90° pour rejoindre Rangoon. Quand j'y arrive, il n'y a bien sûr plus personne dans les environs. En fait, je suis en retard d'une guerre. Je tourne un moment au dessus de Rangoon, en espérant pouvoir aider un équipier en difficulté. J'entends à la radio que certains font les lapins, mais je n'ai malheureusement aucun contact visuel avec personne, ami ou ennemei. Je rejoins alors la base, et je cercle plusieurs minutes au dessus vers 15 000 pieds, en couverture, au cas où. Je me pose avant-dernier, sans casse, avec encore toutes mes munitions. Colonel, il y a un bonus pour les pilotes qui économisent leurs munitions ?

AV_Iceman

Dispo et position: Poulette N°7 (Partizan, Vick, Shane, Pilax, BigBang, Waroff, Ice, Magik).

Statut fin de mission: Rtb, moteur serré.

Revendications: un équipage saute.

Récit: Décollage sans problème. Arrivée sur les bombers j'en attaque un et le marque blanc: je vois l'équipage qui saute !!. Je me replace et fait une passe sur un autre mais j'arrive trop vite, je passe sous le bombardier mais part en vrille, une descente infernale de 20 s ou je perds la moitié de mon altitude. Je récupère de justesse. Ensuite 2 chasseurs m'attaquent, je pique et arrive à les distancer mais mon moteur se coupe. Vol plané de 15 kms ou j'arrive quand même à me poser sans encombre.

AV_Toto

Dispo et position:

Statut fin de mission:

Revendications:

Récit: blabla

Compte-rendu

Historiquement

Deux formations japonaises se dirigèrent vers Rangoon, en ce matin du mardi 23 décembre 1941. Soixante bombardiers moyens Mitsubishi Ki-21 « Sally » étaient partis des bases de Phnom Penh et de Bangkok. L’escorte était assurée par des Ki-27 « Nate ». Des Ki-30 « Ann » complétaient le dispositif. Les Sally d’une des deux formations prirent trop d’avance et distancèrent le reste des avions. Lorsqu’il arrivèrent près de Mingaladon, un « I see the bastards ! » retentit à la radio. Douze pilotes de l’AVG étaient sur les lieux. Avec aussi les gars de la RAF, à bord de leurs Buffalo. Les P-40, que les Japonais prenaient pour des Spitfire, firent plusieurs passes (au moins quatre ou cinq) sur les bombardiers exposés, avant d’être pris dans une mêlée confuse avec les Nate. Les « lourds » nippons bombardèrent Rangoon avant de tourner vers le sud. Le feu antiaérien était extrêmement dense ! Un pilote japonais qui participait au raid déclara que la passe de bombardement était une « indescriptible horreur ».
Le combat entre chasseurs fut féroce. Un Américain qui dut s’éjecter fut pris à partie pendant sa descente par un Ki-27. Cherchant à accélérer sa chute, le mercenaire s’accrocha davantage aux suspentes et en réchappa. Mais le choc avec la terre fut très violent. Il perdit aussitôt connaissance. Lorsqu’il retrouva ses esprits, il avait un pistolet braqué sur lui, tenu par un Major britannique, qui mit du temps avant de le reconnaître comme allié.
Les pilotes de l’AVG et de la RAF réclamèrent neuf bombardiers et un chasseur abattus, ce qui n’était bien sûr pas la réalité. Mais les Japonais avaient durement souffert, et ce raid les avait particulièrement marqués. En effet, de tous les Sally survivant, aucun ne revint sans impact de balle ou d’obus dans la carlingue, l’un d’autre se payant même le luxe d’en avoir accumulé quarante-sept au cours de la sortie ! L’impact psychologique fut fort sur le moral nippon, au-delà des pertes.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/avg/mission5.txt · Dernière modification: 2008/11/10 15:30 par av_iceman
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0