Mission 11: Le chant du Coucou

Début mai 1942. Les renforts continuent d’affluer régulièrement et l’offensive poursuit son avance. Peu a peu le terrain perdu a la fin de l’hiver est reconquis, le moral des troupes n’a jamais été aussi bon depuis quelques mois et les hommes de la poche de Nezhin commencent à reprendre espoir.

La capture du pont de Fastov a favorisé notre avance rapide vers la poche de Kanev. Cependant nous restons très vulnérables sur les flancs de cette percée, des moyens importants vont être mobilisés pour harceler les troupes Soviétiques et les stabiliser. La Luftwaffe doit être plus réactive pour répondre rapidement aux évolutions du front. Pour cela il y a nécessité d’avoir une base proche de la ligne de front. Il se trouve qu’une base ennemie proche de notre ligne de front pourrait être prise pour répondre à nos besoins et limiter le travail de nos équipes de Génie pour en aménager une. Une action va être lancée dans ce sens.

Briefing

6 Mai 1942, 6h45 Météo temps brumeux, plafond nuageux a 1200m. Emport des bombardiers 4*SC500 ou 28*SC50+2*SC250, emport des chasseurs par défaut.

L’aérodrome de Belaia-Tserkovi est l’objectif. Idéalement situé en bordure de forêt, les bois permettent de camoufler les appareils et certaines infrastructures. L’opération sera menée conjointement entre des unités d’assaut terrestre et la Luftwaffe.

Objectif : Capturer l’aérodrome de Belaia-Tserkovi situé en AL5.

Notre mission est de participer à la prise de cette base. L’action menée conjointement avec des blindés et des troupes motorisées nous demande de traiter comme objectif principal, les défenses majeures de la base et les appareils au sol afin de permettre à nos troupes de s’emparer de cette dernière en limitant les destructions.

Attention cette base est située en bordure de forêt, prenez donc garde aux arbres. Vous devrez attaquer les russes par surprise avant que leurs appareils ne prennent l’air pour la défendre.

Dans la mesure du possible essayez d’épargner les bâtiments, ceux-ci seront utiles afin d’établir dans les plus brefs délais une base fonctionnelle. Nos troupes vont lancer l’assaut pour être aux abords de la base à 7h30, à cette heure votre objectif principal devra avoir été traité. Dans la mesure où nos troupes parviennent à prendre le contrôle de cette base, les chasseurs s’y poserons dix minutes après, attention les chasseurs sont attendus sur cette base afin de répondre aux besoins urgents d’interceptions. Les bombardiers reviendront à leur base de départ, sauf en cas de dommages rendant leur retour impossible. Cette mission est laissée aux grés des escadrilles pour organiser leur attaque. Des JagdStaffel, 20mn avant l’attaque, vont lancer une opération de harcèlement à 60km de cette base afin d’aspirer au maximum la chasse ennemie du secteur. Comme d'habitude, n'hésitez pas a poser vos questions.

L'aérodrome de Belaia Tserkovii photographié il y a 3 jours.

Bon vol.

Rapports des pilotes

AV_Partizan

Dispo: Barjots, 4 Ju88

Position: 'Barjot Leader (Magik, BigBang, Horton)'

Statut de fin de mission: Ejecté (du bon côté en Kilo 3)

Récit: Décollage à 6h45, nav jusqu'au chasseur de berdychev, verticale terrain à 2500 pour le groupe barjot. Cap 95 direction Belaia Cerkov avec notre escorte sur notre gauche haut. Contacts signalés dans nos 1h haut en Fox Golf 5, on resserre et on continue sur notre cap pendant que la chasse jette un oeil. Waroff nous annonce le décollage d'appareil et demande l'autorisation de lacher du lest sur les avions en déco. Signalement de dca et appareils sur les parkings. En vue de l'objectif les barjots entament le piqué. 1 et 2 sur le parking Est, 3 et 4 sur le premier à l'Ouest. Les DCA dans mon viseur s'allument… je prends du plomb et rappelle à la radio le dégagement par la droite. Je largue trop précipitamment mes 2 cargaisons d'oeufs de paques. 2 m'annonce immédiatement que je suis touché. Ayant tout largué je décide de m'éloigner donnant le lead de la 2ème passe à Big Bang. Hélas je suis engagé et avec Magik et waroff qui nous rejoint nous serront en cercle défensif droite. 2 tours de cercle plus tard on s'éloigne de l'aérodrome pour se retrouver vertical du pont au sud de la ville de Belail Cerkov ou nous sommes toujours engagé. Je donne ma position à la chasse. Puis nous tentons de suivre la rivière cap 230. Riri annonce qu'il vient nous prêter main forte. A la radio Bigbang parait avoir quitté son appareil et pas de nouvelles d'Horton. C'est une hécatombe pour les barjots. Toujours suivi et après avoir à nouveau pris du plombs mon moteur gauche flambe. Je l'arrête passe en drapeau mais hélas mon moteur droit flambe aussi… Sur injonction de mon ailier je m'éjecte à 700 m au bout de la rivière en Kilo 3.

Revendications:

  • Les servants de dca et leurs canons qui m'ont allumé sur le parking est.

AV_Loul

Dispo: Bf 109 Engel

Position: n°2 leader 2 Pattes

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Ailier du leader 2 pattes du groupoe Engel on doit escorter les JU 88. Le groupe Falke plus haut signale être engagé . Notre groupe part en direction des contacts. Je remarque un contact haut qui passe derrière notre groupe . Je le surveille et il se place en tombant dans mes 6. Je breake avant qu'il tire. Les JU 88 sont seuls sur la base et se font engager. Le leader ordonne un cap 090 plein pot. Grosse pagaille sur place je checke un contact qui tire et le suis dans sa ressource. Il commence à se placer en virage gauche dans les 6 d'un 109. Je tire avec une forte déflexion et le touche fumée noire. Je le suis dans son piqué et constate son crash. Je passe en attente à 1600 m . Plus de contact signalé, les 109 se posent alors que l'on nous signale des DCA actives. je fais plusieurs passes et me posent sur la base et cours gouter la vodka des ruskov…

Revendications:

  • 1 YAK à moins que ce soit ne soit 1 Hurricane.
  • 1 DCA en straffing

AV_Magik

Dispo: Ju88 Barjot

Position: n°2 leader Partizan

Statut de fin de mission: RTB, posé sur base désaffectée en I3

Récit: cf rapport de Partizan.

Sur l'attaque, je reste serré sur Partizan et je ne largue que 2 SC500. On dégage par la droite pour faire l'hippodrome comme prévu. J'annonce le moteur gauche de leader amoché. Il décide de faire RTB.

Je le suis un moment pour me remettre dans l'axe de l'objectif quand mes mitrailleurs me signalent de la chasse ennemie. Elle s'en prend à Partizan. Je reste le plus serré possible de lui dans son cercle droit. Je largue mes 2SC500 qui restent. Son moteur gauche mange chaud entre l'huile, le carburant et les pièces détachés qu'il sème derrière lui. Je vois son moteur prendre feu et lui conseille de s'éjecter, ce qu'il fait.

Livré à moi même et sans info du reste du dispo ou de la chasse, je prends mon cap 215 en espérant que la chasse ennemie me laisse tranquille. Mais elle m'attaque à mon tour. Mon moteur gauche fume noir et j'ai 2 fuites d'essence. Un des chasseurs se crashe. Pas vu si c'était mes mitrailleurs ou les Engel qui entrent dans la danse. Je regarde la jauge et comprend immédiatement, vue les missions précédentes, que je ne rentrerai pas à Vinnica. Je tente de me retrouver sur la carte car je suis dans les choux. Je suis très au sud genre K4. Plus que 100L et ça baisse à une vitesse folle. J'avise une base désaffectée en I3. Je me pose en raccourcissant drastiquement le vent arrière et la base. Atterrissage impeccable. A peine le temps de mettre un coup de palonnier pour dégager la piste que je brule ma dernière goutte de fuel. Mon Ju88 parvient à dégager la piste dans l'élan. C'était vraiment moins une …

Revendications:

  • Largué mes bombes sur la même DCA que Partizan mais je pense que j'ai été trop long.

AV_Vicking

Dispo: Berthas, 3 Ju88

Position: 'Bertha Leader (Bolger, Easy)'

Statut de fin de mission: Ejecté (du bon côté en Kilo 4)

Récit: Nous suivons les Barjots jusqu'à leur premier engagement par la chasse. J'ordonne la plongée en conservant le cap objectif. L'alerte passée nous nous retrouvons en vue de la piste. Nous cerclons le temps que le 1° groupe fasse sa passe.A l'issu de celui ci, nous apprenons qu'ils sont à nouveau engagés au sud de la piste. Nous tentons notre chance, chacun sur un secteur défini. Nous bouclons par la droite entre la piste et la bagarre, nous avons le temps de faire une deuxième passe quand la chasse s'en prends à nous. J'ordonne un 270 mais suis durement accroché. après plusieurs passes qui touchent, mon moteur gauche s'enflamme, je m'éjecte pour sauver l'équipage en territoire ami. Posé sur le toit du bistrot à coté de l'église.

Revendications:

  • Un engin volant au sol sur le parking nord.

AV_Waroff

Dispo: Bertha, 4 Ju88 (Vicking, Bolger, Easy)

Position: Bertha 4

Statut de fin de mission: Atterrissage en campagne sur une route en AI4

Récit: 6h45: mise en route, je m'aligne sur la voie de circulation nord. En effet je suis détaché pour une reco armée. Décollage et je prends rapidement le cap 078° en décrivant une large boucle pour ne pas interférer avec les Barjot qui se regroupent autour du terrain. Promenade sans histoire jusqu'au lieu prévu de nos ébats. Le gros de la troupe n'est pas loin lorsque je suis en contact visuel avec notre objectif. Je décris une large orbite et scrute l'aérodrome: J'aperçois alors du mouvement sur la piste, des avions se préparent à décoller. Les premiers Ju88 sont à une minute de là, je demande le feu vert pour commencer les hostilités et essayer de bloquer les appareils en cours de décollage. L'autorisation accordée, je me dirige sur l'aérodrome et je signale la position d'une dca au parking nord. Je m'aligne sur la piste à quinze cent mètres d'altitude et plonge aérofreins déployés. On dirait une rame de métro en plein freinage d'urgence. J'ai une superbe vue sur la piste, le dernier avion s'élance. Tant pis, je suis lancé, je bascule le manche à droite, et plonge vers le parking nord. Les premières salves de DCA m'allument. Quelques impacts mais rien de grave. A 500m j'abandonne mes 2sc250 qui vont transformer en bouillie deux avions stationnés dans le coin, mais je loupe la batterie de DCA qui se trouve à proximité. Je dégage vite à droite car déjà les Barjots arrivent en face et commencent leur plongeon. Mais voilà t il pas que la chasse s'en mêle. Je vois que dans leur ressource les deux premiers Barjos sont accrochés par des appareils ennemis, Je plonge à la suite, mon mitrailleur jubile. Mais voilà le cercle est trop large, je n'arrive pas à réduire l'écart qui me sépare de Magik et Partizan. Je leur demande de serrer le virage pour que je puisse me rapprocher, mais apparemment ce n'est pas possible et sous mes yeux je les vois se faire moucher sévèrement. Notre chasse s'emmêle dans les appels à l'aide désordonnés et se fait attendre. Nous revenons pour finir le nettoyage. Un piqué et deux passages bas plus tard, je suis allégé et me prépare pour le RTB. Cap 250°, plein pot durant quelques minutes pour rapidement s'éloigner, puis régime de croisière éco. Je pisse l'essence et les jauges descendent vite. …les deux moteurs s'éteignent d'un coup et je suis à 400m, une route à gauche. Virage sur l'aile en surveillant le badin, sortie du train…volet, et je touche. L'avion n'en finit plus de rouler rouler rouler…pourvu qu'il n'y ait pas un paysan avec sa charrette sur ce chemin de campagne!

Revendications:

  • 2 appareils au sol
  • véhicules d'un convoi arrivant au parking nord
  • matériel DCA parking nord

AV_2Pattes

Dispo: Engel, 4 Bf-109

Position: Engel leader (n°2 Loul, n°3 Warpig, n°4 Bed)

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Comme d'hab, nous attendons l'arrivée des bombardier sur Berdychev sanglés dans nos cockpits. Décollage sans histoire et rassemblement. Comme d'hab, la com' est difficile avec les bombardiers, mais nous les retrouvons tout de même. Je place mon groupe sur le flan droit, en arrière tandis que Peetch porte le sien sur le flan gauche à l'avant. Très vite, les Falke signalent des contacts suspect plus haut; il s'agit de bandits qu'ils engagent. Difficile de savoir combien. Je décide nénamoins de garder mon groupe au contact des bombardiers. Nous passons sous le combats et la présence des russes au dessus de nous n'est pas très rassurante. Loul indique soudain qu'il est engagé ! Impossible de ne pas réagir, j'ordonne de faire face. Il me faut une longue minute pour comprendre que les bandits ne sont que deux hurricanes et qu'il sont parfaitement contrôlés par Falke. Les bombardiers nous annoncent qu'il sont à 2 min de l'objectif. Je fais immédiatement faire un demi-tour aux Engel et fonce en régime combat pour rattraper les bombardiers. Nous sommes 20 km et à moins de 3 min. Lorsque nous arrivons enfin sur la base, c'est le grand bordel: multiples contacts et appels à l'aide de partout. Plusieurs fois, je me précipite sur une position indiquée par un Ju-88 engagé pour ne rien trouver. Je fais une passe sur un biplan que je croise à 500 km/h sans le toucher. Je perds de précieuses secondes à chercher nos bombardiers au mauvais endroit avant de finalement trouver plusieurs d'entres eux au sud de la piste. Je force un Yak à dégager et me rapproche pour le kill. Un Bf-109 se glisse alors entre nous deux et overshoot sa cible avant de dégager. C'est Warpig, qui part sur une autre proie. Je tire comme une patate et il me faut bien 2 min pour descendre le russe. Le temps de verifier mes 6h en grimpant, et je replonge dans la mélée. Je croise plusieurs amis avant de tomber sur un autre Yak-1 que je parviens à marquer noir. Je crois un instant qu'il a son compte, mais il revient à la charge. Je l'engage à nouveau mais il prend feu dans la minute qui suit et s'écrase. A la radio, Peetch annonce qu'il est en difficulté loin au sud. Nous nous appretons à lui porter secours lorsque Ralf et Bed annoncent des contact provenant du 080°: des bombardiers russes qui viennent entraver notre offensive terrestre. Tous les chasseurs disponibles s'élancent en interception. Je fais ma première passe depuis leur 10h bas, mais rate. Ressource gauche et je replonge. Warpig annonce prendre celui de tête, j'annonce celui de droite. Passe rapide depuis les 5h haut, légère correction au pied, j'écrase la détente. C'est alors que j'aperçoit des traçantes passer sous mon nez: un autre 109 engage le même Pe-2 que moi. Sans hésiter une seconde je dégage droite. Une explosion sur ma gauche élimine un Pe-2 mais touche également Bed qui doit s'écarter. Lorsque je replonge, je ne vois plus qu'un Pe-2, je lui place une rafale d'obus dans le cockpit et le moteur gauche; il est marqué ! Dans les 10 secondes qui suivent, Ralf le coupe en deux. Le ciel est clair. Bed demande s'il peut se poser sur la base. Je lui dit de se placer dans le circuit tandis qu'on vérifie. Au sol, nos blindés sont là. Une DCA est néanmoins encore en activité, il nous faudra plusieurs passes innefficace avant que je ne la fasse taire. Atterro sans histoire; la base est à nous ! La mission est un succès, mais au prix de très lourde pertes pour les bombardiers.

Revendications:

  • Yak-1 qui s'écrase sur la rive nord au sud de la base
  • Yak-1 qui s'écrase en flammes au sud-est de la base
  • Pe-2 à partager avec Ralf (enfin s'il est d'accord)
  • DCA russe dans le coin nord-ouest du parking

AV_Peetch

Dispo: Falke, 4 Bf-109

Position: Falke leader (n°2 Riri, n°3 Ralf, n°4 gnou)

Statut de fin de mission: KIA

Récit: décollage sans histoire quand les bombers approchent, je place mon groupe dans les 10 heures du groupe de Partizan, on aperçoit 3 contacts dans nos 3 heures, on fait face, un premier cafouillage se produit car je vois des tirs blancs et je pense donc à des IA alliés, mais on repère bien 2 hurricanes qu'on prend en chasse mais qu'on aura du mal à faire tomber à cause d'attaque trop désordonnés, une fois traité on entend que ça va mal pour les bombers au dessus de la base on est encore bien en arrière, on met plein gaz vers l'objectif, on est tous dispatcher, j'ai un 109 dans mes 7 heures je ne sais pas qui est le pilote, arrivé sur place c'est le grand bordel, des contacts partout des appels a l'aide, au sud de la base j'aperçois 2 Ju 88 qui fume noirs qui sont engagé par deux Yak, je me dirige vers eux en les voyants faire leurs passes sur nos Ju88, quand j'arrive à porté un Yak viens de finir l'un des deux (partizan), je l'engage et lui coupe une aile, le second se place dans mes 6 et m'envoie une rafale qui brise mon viseur, il m'overshoot et je me place dans ses 6, je tire, je tire, je tire, déjà qu'avec un viseur j'ai du mal mais alors sans…je suis winchester canon, j'entends à la radio que les autres chasseurs sont occupés sur la base, il va falloir que je me débrouille, je me rapproche donc pour que mes mitrailleuses soit plus efficaces, un peu trop…KIA

Revendications:

  • Yak-1 coupe une aile au sud de la base
  • Yak-1 gros bisou au sud

AV_Easy

Dispo: Barjots, 4 Ju88

Position: 'Barjot 3'

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Participe à l'attaque de la base derrière Barjot leader. Le secteur devenant très très chaud après notre deuxième passe, leader annonce un RTB. Mais qq minutes après Barjot leader est touché et s'éjecte. Je prends le lead du dispo (uniquement composé de Barjot 2 et 3) pour un RTB à 300m. L'ennemi est trop occupé pour nous suivre. Nous nous posons à Vinnica sans encombre.

Revendications:

  • 1 avion parking est.

AV_Warpig

Dispo: Engel, 4 Bf-109

Position: Engel 3 (n°1 2Pattes, n°2 Loul, n°4 Bed)

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Peu de choses à rajouter au récit de mon leader 2Pattes. La communication radio entre chasseurs et bombardiers fut effectivement confuse, si bien qu'en arrivant sur site, j'ai eu toute les peines du monde à venir en aide aux Ju-88.

D'autant que rapidement, j'ai vu deux contacts se ruer sur moi. Ils voulaient se faire une tranche de lard, ces deux Hurricane, y a pas de doute. Je parviens à m'en débarrasser d'un et l'arrosant et en lui pétant sa profondeur et faisant cracher d'épais volutes de fumée noire à son moteur. Je le suis, le pensant encore en état de combattre, jusqu'à ce que le sol arrête net sa course. Je reprends de l'altitude, et entends les appels à l'aide des bombers, j'ouvre les yeux. J'ai le sentiment d'être tout seul. Plus de leader, plus d'ailier… Bon, en même temps, vu la pagaille, rester en paire relève de l'exploit. A ce moment, je vois des traçantes violettes, reconnaissables : des tirs de mitrailleurs de Ju-88, là, en-dessous de moi. Je distingue une paire de Yak qui se fait encadrer par les mitrailleurs et je plonge sur eux. Je choisis l'ailier, normal. Grosse rafale qui lui démolit sa profondeur, je l'overshoote. Je m'apprête à renverser pour refaire une passe quand j'entends Riri me demander l'autorisation d'enchaîner sur ma cible. A peine ai-je le temps de lui dire d'y aller et d'avorter ma manoeuvre qu'il m'annonce que mon bandit va finalement au tas, visiblement pas remis de sa récente amputation.

Les choses ont l'air de se calmer. A nouveau, je reprends de l'altitude pour faire un point sur la situation. 2Pattes m'annonce qu'il n'est pas loin et je m'apprête à regrouper. Même pas le temps de prendre mes pilules pour le coeur (le bruit de mon palpitant commençait à couvrir celui de mon moteur) que trois autres contacts sont annoncés venant du nord. Trois Pe-2, visiblement décidés à ne pas nous abandonner un aérodrome en bon état. J'arrive dans leurs 10 heures, je lâche une rafale, mais je manque de lead. Immelmann, puis je plonge sur le trio de Pe-2, annonçant prendre celui de tête. Je lui balance presque à bout portant tout ce que j'ai et le bimoteur soviétique explose comme une bouse, projetant ses débris, à ce que je comprends à la radio, sur mon ailier Bed, qui va devoir anticiper son posé… en campagne, non loin de la piste. Je vois que le dispo de Pe-2 n'a pas eu le loisir d'aller plus loin. Une attaque incroyablement risquée, dans laquelle 5 appareils auraient pu disparaître en fumée (dont 3 109), mais qui se termine finalement sans trop de casse. Merci ma bonne étoile !

Avant de me poser sur notre nouvelle base, je check des loupiottes au sol et vois Bed qui me fait coucou de la main. C'est bon, il est vivant… Quelques passes infructueuses pour faire taire les dernières dca de la piste plus tard, je me pose et range mon 109 à côté de celui de Riri, au milieu des épaves de Pe-2. Tiens, si j'allais voir de plus près à quoi ressemble ces Yak garés devant la forêt ?

Revendications:

  • 1 Hurricane, moteur fumant abondeusement noir, qui se crashe au nord de la base
  • 1 Yak-1, profondeur détruite, qui se croûte sous les yeux de Riri
  • 1 Pe-2 en boom&zoom sauvage, qui explose en l'air

AV_Bolger

Dispo: Bertha, 3 JU-88

Position: Bertha 2 (n°1 Vicking, n°3 Easy)

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Pour une fois que je décolle quelques secondes (moins de 10) derrière mon leader, je le perds dès que je suis en l'air. Je mets ensuite plus de 15 mn pour regrouper avec le reste des 2 Berthas, probablement en énervant un peu tout le monde. Ensuite, Vicking nous amène sans problème sur l'aérodrome qui est notre objectif du jour. Je l'attaque sur sa droite, Vicking au milieu, et Easy à gauche. Nous refaisons un second passage dans la foulée, mais plus réellement en formation. J'entends alors Vicking dire qu'il est engagé, alors que je reste tranquille de mon côté, par chance. Ma patte de lapin fonctionne bien pour cette mission. Sûr de ma bonne étoile, et ne voyant plus personne dans les parages, je fais une troisième passe, histoire de ne pas repartir avec trop des bombes SC 50 qu'il me reste encore. Dans ces trois passes, je pense toucher un ou plusieurs avions au sol, mais pas de DCA. Mon mitrailleur arrière, Jules, n'a pas su me dire précisément. À la fin de ma troisième passe, je file sur le point de regroupement, et Easy me propose gentiment de rentrer ensemble, notre leader Vick ayant dû s'éjecter prématurément. Le RTB se passe à peu près correctement, même si j'ai bien mis la pression à Easy, qui a dû se poser avec un mal de bras terrible, à force de porter le boulet Bolger tout le chemin. Mon atterrissage, quelque peu acrobatique, se termine sans trop de casse (juste la roulette de queue perdue lors d'un rebond). Et je me pose en dernier, alors que tous ceux qui sont rentrés sont déjà au mess à tenir les paris : Bolger, s'écrasera, s'écrasera pas? ben non, il ne s'est pas écrasé cette fois, et rentre entier pour sa troisième mission consécutive, record en cours.

AV_Ralf

Dispo: Falke, 4 Bf-109

Position: Falke 3 (n°2 Riri, n°3 Ralf, n°4 gnou)

Statut de fin de mission: RTB

Récit: Peu de choses à rajouter, pas mal de confusion, problèmes de com… je me fais engager par un bandit, je me prends quelques obus mais rien de grave, Riri arrive et me sauve la mise. Je fais direction vers nos bombardiers, beaucoup de mal à leur donner un coup de main, pareil, confusion, problèmes de com. Pour finir, j'annonce 3 contacts qui se dirige vers la base, des bombardiers, j'entends 2 pattes ” ils ne doivent pas passer”, j'entre dans la danse tout de suite, ce sont des PE 2, j'en touche un, il fume blanc (2 pattes le dermine), je refais une passe sur un autre PE 2, une explosion, Bed à des ennuis, on est trop sur le coup, on sait pas trop qui fait quoi… Je me mets dans les six du derniers PE 2 et lui coupe une aile. Me pose sur base sans problème.

Revendications:

  • 1 PE 2 touché (pas question de partager la victoire avec 2 pattes)

je lui laisse cette victoire :-)

  • 1 PE 2, aile coupé.

Compte rendu officiel

  • Riri :4 appareils détruits, RTB
  • Partizan : Participe au bombardement, Ejecté en territoire ami
  • Magik : Participe au bombardement, RTB
  • Bigbang : Participe au bombardement, Ejecté en territoire ami
  • Gnou : 1 appareil détruit, Ejecté en territoire ami
  • 2pattes : 2 appareils détruit un appareil partagé, RTB
  • Horton : Participe au bombardement, KIA
  • Bolger : Participe au bombardement, RTB (presque intact)
  • Waroff : Participe au bombardement, posé en campagne en territoire ami
  • Loul : 1 appareil détruit, RTB
  • Warpig : 3 appareils détruits, RTB
  • Ralf : 1 appareil détruit, RTB
  • Bed : 1 appareil détruit, posé en campagne en territoire ami
  • Easy : Participe au bombardement, RTB
  • Peetch : 1 appareil détruit, KIA
  • Vicking : Participe au bombardement, posé en campagne en territoire ami

Bilan

L'objectif est rempli puisque l'aérodrome ennemi de Belaia-Tserkovii est capturé par nos forces. mais a quel prix. Un nombre conséquent de Ju88 a été perdu, suite a un mauvais choix tactique. Heureusement que la chasse est parvenue a rétablir la situation en reprenant la superiorité aérienne temporairement perdue durant cet engagement. La plupart des cibles au sol ont étés détruites et les hangars ont pu être préservés, ce qui facilitera la remise en état rapide de la base.

C'est une grande victoire pour nos troupes, et pour la survie des défenseurs de la poche de Nezhin, car la proximité de cet aérodrome permettra d'intensifier les ravitaillements.

Heureusement peu d'équipages ont étés perdus aujourd'hui. Une malheureuse collision entre deux chasseurs et un Ju88 dont le pilote a été tué en vol conduisant a l'écrasement de l'appareil et a la perte de son équipage entier sont les principales pertes humaines du jour.

L'état major recommande aux pilotes de meux réflechir aux tactiques a employer, car vous n'aurez probablement pas toujours autant de chance de pouvoir rétablir la situation.

Promotions et médailles

Warpig

Warpig réussi la une belle mission durant laquelle il abat 3 appareils ennemis, il porte donc son crédit a 11,5 victoires aériennes et recoit la croix allemande en OR pour ce magnifique palmarès. Il est également promu au grade d'Oberfeldwebel. Bravo a lui.

Bed

Le Feldwebel Bed enregistre 1 victoire aérienne ce qui lui permet de recevoir la croix de fer de 1ère classe pour ses 4 bombardements réussis et ses 1,5 victoires aériennes. Endmmagé par un débri d'un appareil abattu par son camarade Warpig, il sera obligé de se poser a proximité de l'aérodrome de Belaia-Tserkovii.

Gnou

Gnou est porté au grade d'Unterfeldwebel et recoit la croix de fer de 1ère classe pour ses 4,5 victoires aériennes et son bombardement réussi. Il terminera sa mission parachuté au dessus des lignes amies.

Riri

Riri fait un carton plein et ramène 4 victoires contre l'ennemi. Il est promu au grade d'Unterfeldwebel et recoit la croix de fer de 1ère classe pour ses 6 victoires et son bombardement réussi.

Bolger

L'experience commence a porter ses fruits et c'est avec grand plaisir que le commandant remet a Bolger sa croix de fer de 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis et qu'il épingle sur ses épaules les galons d'Unteroffizer. De plus Bolger a ramené son Ju88 a Vinnitsa, ce qui n'a pas été le cas de beaucoup d'appareils aujourd'hui.

Vicking

Vicking recoit la croix de fer de 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis. Il a terminé sa mission au bout de son parachute sauvant par la meme aoccasion son equipage. (sous reserve d'une erreur dnas le formulaire qui indique posé en campagne alors qu'il y a eut ejection en territorie ami)

Waroff

Waroff est promu au grade d'Unteroffizer et recoit la croix de fer de 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis. (sous reserve car une erreur dans le formulaire a été commise (3 bombes revendiquées au lieu d'une seule.)) Waroff termine sa mission posé en campagne, son appareil endommagé par la dca ennemie.

2pattes

Le Feldwebel 2pattes ramène 2,5 victoires lors de cette mission ce qui porte son total a 12,5 victoires aériennes. Une belle série de victoires pour ce talentueux pilote.

BigBang

Le Feldwebel BigBang finira sa mission au bout des suspentes de son parachute.

Easy

Easy fait partie des rares pilotes de Ju88 rescapés de cette difficile mission a avoir ramené son appareil intact a la base il recoit ce jour son nouveau grade d'Hauptgerfreiter.

Loul

Loul est porté au grade d'Hauptgefreiter et enregistre sa 1ère victoire aérienne.

Magik

Magik est promu au grade d'Unterfeldwebel et fait partie des rares bombardiers a avoir ramené son Ju88 a la base de Vinnitsa.

Partizan

Notre Oberfeldwebel Partizan enegistre sa 11ème mission durant sa glorieuse carrière, mais s'est fait une belle frayeur avec ses 2 moteurs successivements mis en feu par les chasseurs russes, il a été obligé la mort dans l'ame d'evacuer son fidèle Ju88 qui risquait a tout instant d'exploser.

Ralf

Ralf est promu au grade d'Hauptgefreiter et enegistre sa 1ère victoire aérienne.

Peetch

C'est avec desespoir que je dois signaler la mort de l'Hauptgefreiter Peetch qui a percuté un chasseur ennemi a proximité de Belaia-Tserkovii, il recevra a titre posthume la croix de fer de 2ème classe pour ses 2,5 victoires aériennes.

Horton

Nous avons le regret d'annoncer le décès de l'Obergefreiter horton, abattu lâchement par des chasseurs soviétiques lors de l'attaque de l'aérodrome de Belaia-Tserkovii. ses ailiers ont vu son appareil endommagé perdre desesperement son altitude et s'écraser en territoire ami. on suppose qu'Horton a été blessé a mort et n'a pas eut la force ou la possibilité de faire un atterissage forcé.

En ce moment l'escadrille comporte 3 pilotes de chasse ayant plus de 10 victoires a leur actif dont 2 Oberfeldwebel et 1 pilote de bombardier Oberfeldwebel également ayant plus de 10 bombardements réussis. Ces 4 pilotes sont la fine fleur de l'escadrille et montrent la voie a suivre pour leurs cadets.

Statistiques

2 morts parmi nos pilotes. 5 avions perdus. 11 chasseurs ennemis détruits 3 bombardiers ennemis détruits

Depuis le début de la campagne les statistiques de l'escadrille sont de: 37 morts parmi nos pilotes 63 avions perdus ou irreparables 96 missions de bombardiers effectués 55 chasseurs abattus 5 avions de reconnaissance detruits 33 bombardiers descendus 7 bombardiers endommagés 3 chasseurs endommagés 5 chasseur probables

Ce qui porte le total de nos victoires a 116 appareils ennemis detruits.

Conclusion

La conclusion du jour sera plus un conseil, bien essayer d'évaluer les influences que peuvent avoir les choix tactiques.

La Base de Belaia-Tserkovii, est en cours d'aménagement, et déjà, nos premiers appareils décollent de Vinnitsa, qui sera abandonnée au profit de Belaia-Tserkovii. Vinnitsa, ne servira plus que de relais occasionnel dans l'acheminement de nos appareils de renfort.

Attention toutefois, la base de Belaia-Tserkovii est petite et vous n'aurez plus la facilité de faire des décollages simultannés comme c'était le cas auparavant. La très grande proximité de votre nouvelle base avec le front, augmentera significativement le risque d'y subir des attaques soviétiques. Vous devrez donc redoubler de vigilance lors de vos décollages et atterrissages.

Plus de nouvelles du front d'ici peu.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/kesselschlacht_von_nezhin/mission11.txt · Dernière modification: 2008/07/17 16:48 (édition externe)
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0