Mission 2: La ruée des russes à Kozeliets

Le 8 février 1942 la jonction entre les groupes d’armées nord et sud se produit dans le secteur de Kiev. Quatre armées soviétiques percent sur un front de 100km que défendent seulement deux divisions d’infanterie. L’attaque prend la forme d’une double percée au milieu de laquelle résiste le IIème corps d’armée du Général Compte Brockdorff-Ahlefeldt ainsi qu’une partie du Xème corps. Le front éclaté en plusieurs endroits sous la brusque poussée des 11ème et 34ème armées soviétiques au nord et de la 3ème armée soviétique au sud. Le front mal protégé par nos unités affaiblies n’a pas résisté. Les forces massées à Yagotin n’étaient donc que l’avant-garde; aucune réaction d’importance n’a pu être effectuée, devant la soudaineté de l’attaque et devant le rapport des forces en présences. Ne rencontrant quasiment pas de résistance, les russes avancent rapidement.

Briefing

9 Février 1942: la ruée des russes a Kozeliets 18h15, Météo brumeuse avec des nuages, plafond nuageux a 900m

Les troupes du IIème corps d’armée et du Xème corps résistent comme elles peuvent, mais le plus grand danger actuel reste l’avance très rapide de l’ennemi. La retraite des forces allemandes là où elles sont trop faibles est en cours, et afin de ralentir l’avance ennemie les ponts alentours ont étés détruits. Malheureusement la stratégie russe semble changer continuellement et devant la résistance des IIème et Xème corps, les russes plutôt que d’attaquer de front semblent vouloir contourner cet îlot de résistance.

L’ennemi a entrepris une action en direction de Kozelec afin de traverser la rivière pour prendre les forces de l’axe à revers.

Venant de Vinnica, notre plus proche aérodrome de grande importance, une formation de Ju88 a été envoyée afin freiner les chars russes. Ils arriveront à Kozelec en AS14 aux alentours de 18h45. Devant l’ampleur de ce qui se prépare, deux précautions valant mieux qu’une, vous devrez préventivement démolir le pont de Kozelec afin que l’ennemi ne puisse pas le franchir quoi qu’il arrive. Nos équipes d’artificiers n’ont pas eu le temps d’intervenir sur ce pont suite à notre retraite rapide. Votre mission sera donc double : Détruire le pont de Kozelec et participer a la destruction des chars russes qui tentent de s’en approcher.

Le timing est primordial pour éviter la capture du pont. La destruction de celui-ci aura aussi un autre avantage immédiat, celui de bloquer les chars à proximité, les prenant au piège pour mieux les détruire.

Les chasseurs seront en escorte des Ju87 pour assurer leur sécurité. Tâchez d’être à l’heure au rendez-vous à Kozelec en même temps que les Ju88, l’élément de surprise jouant un rôle décisif. Ramenez des informations sur les forces ennemies en présences.

Bon vol.

Rapports des pilotes

AV_Shane

Dispo et position: n°3 (Leader Lampatex)

Statut fin de mission: Posé appareil fortement abîmé sur la piste.

Récit: Scramble, la base est attaquée par 4 i153. les chasseurs décollent et je decolle derriere Lamptex et Yankee. On prend un cap vers Chemer et y arrivons a 2000m peu apres. ensuite on prend un cap vers Kozeliets. pendant ce temps on entend en radio qu'il y a du grabudge au dessus de Kozeliets. Enfin tout deviens clair et on attaque. Une premiere vague de Stuka attaque le pont et le detruit. Etant de la 3eme vague je suis lamaptex car yankee nous as perdu, et Tex repere les chars qui s'elancent vers le pont. Tex largue ses bombes juste devant moi et j'en fais autant, mais pleins de tirs de dcas legere m'encadrent et me coupent mes commandes d'ailerons. impossible de continuer dans ces conditions. je prend un cap nord vers Chemer et annonce en radio que je fais rtb. arrivé a Chemer je prend un cap est vers la base. peu avant d'arriver a la base 2pattes annonce qu'il est juste derriere moi et a 3 bandits aux fesses. Je me deroute vers le nord et cercle la bas en attendant que les bandits soient elimines. qq minutes apres les autres 109 rejoignent 2pattes qui fortement endommage se pose sur la base. un combat bref et sanglant s'engage au dessus de la base et enfin celle ci est clean. je repars vers les ud et arrive en vent arriere. je depasse largement lesud de la base pour effectuer un virage 180° entierement a la derive. j'y parviens et me presente en finale. unpeu de travers mais ca devrait aller. je me pose et rebondit 3 fois. helas le bord de piste est proche et dans l'herbe haute je maitrise mal l'appareil. la tour arrive a toute vitesse. j'essaye de l'eviter mais l'aile droite s'acroche dedans et s'arrache. mon appareil capote. mais je suis au sol sian et sauf, et mon mitrailleur aussi.

Revendications: 1 bombe de 500 larguee sur les chars au sud est de Kozeliets, les 2 autres larguees dans la nature car j'etais privé de commandes.

AV_Riri

Dispo et position: Engel 3 (leader Kasp) Statut fin de mission: Posé sur la base et sur le ventre (merci la tour de contrôle).

Revendications:

  • 1 I153 au nord de la base par les 5h avec une légère déflexion.
  • 2 I16 en resource gauche lors de l'attaque des JU88, avec une bonne déflexion altitude 2000 m.
  • 1 I16 qui faisait rien qu'a n'embéter mon leader, à bout portant par les six. Il explose comme un fruit mur et emporte avec lui mon viseur et la moitié de ma profondeur.

Lampatex

Dispo et position: Rouge leader (troisième dispo de 3 pilotes)

Statut fin de mission: Posé, avion rangé, peinture écorchée par les tirs de DCA.

Récit: Leader du troisième groupe, je commence à serrer les fesses en voyant les avions ennemis approcher et commencer a straffer la base. Il reste environ 5 avions a décoller avant moi et ça chauffe. Décollage impeccable suivis par 2 et 3 qui par chance ne sont pas engagés. Nous faisons un 360 et prenons le 270 à la suite de Blanc. J'essaie de m'adapter pour regrouper sur le reste de la formation tout en permettant à 2 et 3 de regrouper. 2 est dans mon aile en peu de temps. 3 nous rattrape avant de rejoindre notre point regroupement en AT16. Je me rapproche trop des derniers du groupe Blanc ce qui crée la confusion chez 2 et 3. 2 me perds et il semble que 3 continue a me suivre. Je n'arrive pas a me faire comprendre a la radio. De plus il semble que 2 continue avec le groupe Blanc donc je décide de partir sur l'objectif. Arrivé Au dessus de Kozelec, je décide de faire un point d'attente pour que Yankee nous repère. Il semble ne pas nous voir donc je continue au sud en essayant de repérer des tanks ennemis. Rapidement j'aperçois un groupe de tanks et fait une passe sur un groupe de 4 tanks en semi piqué. Immédiatement, un déluge de DCA s'abat sur nous. 3 est touché aux ailerons et par en RTB. Je fait une seconde passe avec les avions du groupe blanc et part en RTB. Le trajet retour est le même que le trajet aller. excepté un moment d'attente assez long en AU 16 pour que la chasse nous débarrasse des ennemis communistes. Je me pose aux petits oignons.

Revendications: Environ 5 ou 6 tanks au sud de Kozelec, au sud de la rivière.

AV_2Pattes

Dispo et position: Falke leader (Peetch n°2, Gnou n°3, Bed n°4)

Statut fin de mission: 109 endommagé posé sur le ventre à gauche de la piste.

Récit: Leader du groupe Falke. Nous décollons rapidement. Alors que je regroupe sur une orbite gauche, la flak s'allume: 4 I-153 attaquent notre base en straffing. Nous engageons les russes en peinant pour les repérer. Je fais une passe sur l'un d'entre eux et le touche durement de plusieurs obus. Je pars en ressource et le perd de vue. Dans le combat, Bed entre en collision avec un russe. Une fois débarrassés des I-153, nous reprenons la nav prévue et appuyons pour devancer les bombardiers. Nous arrivons rapidement sur Chemer et virons au sud vers Koselec. Là nous rencontrons au moins 3 bandits (2 I-153 et un Yak-1). Alors que je contrôle une paire de biplans, j'aperçois le Yak qui engage l'un de mes ailiers. Je l'engage à mon tour mais 3 secondes plus tard, un I-153 m'allume copieusement, je suis touché légèrement mais parviens à dégager. S'en suit un combat un peu confus. J'avertis les bombers et le groupe Engel de notre situation, leur demandant de retarder leur arrivée sur l'objectif. Je reprends le visuel sur le Yak-1 qui poursuit l'un des notre et le force à dégager. Le Yak tente de prendre la fuite au 150 mais je ne le lâche pas. Le russe se débat comme un beau diable mais le touche à plusieurs reprises. Un dernière rafale décisive lui fait perdre le contrôle à 50m de la cime des arbres; il s'écrase. Pendant ce temps, Gnou a été abattu par un I-153 mais Peetch à ramené le score en descendant lui même un russe. Mon ailier me retrouve au dessus de la rivière le chasseur russe derrière lui. A la radio, j'annonce que le ciel de Koselec est libre tandis que nous engageons à deux contre un le dernier russe. Le pilote se défend très mollement et je le descends sans mal. Peetch et moi reprenons alors notre mission et allons nous placer sur la station prévue. Le groupe Engel annonce alors qu'il engage au moins 4 I-16 qui arrivent sur Koselec. Quelques secondes plus tard c'est au moins 5 appareils du même type qui nous engagent par surprise (notre attention était bêtement focalisée sur le combat des Engel). Les russes prennent immédiatement l'avantage (je suis d'ailleurs touché une ou deux reprises, heureusement sans dommages sérieux) si bien que j'ordonne une extension au 040. Peetch obtempère mais se fait toucher au moteur avant d'avoir pu s'éloigner. Sa vitesse diminuant, il se fait coller par deux russes. Je parviens à dégager Peetch et pars en ressource pour occuper les I-16 pendant que mon ailier s'échappe. J'aperçois alors deux I-16 dans mes 10h bas qui volent presque droit. Je me glisse dans leur six. A 150m j'ouvre le feu et coupe net l'aile gauche du premier. 3 secondes plus tard je règle le compte du deuxième de la même façon; il n'ont vraiment rien vu venir ! En virant droite je check mes 6h et aperçoit trois contacts en rapprochement rapide. Cette fois, il est temps de fuir. Je fonce vers la base, mes trois bandits aux fesses. J'avertis les bombardiers de ma situation leur demandant de retarder leur RTB. Moteur en carafe, Peetch m'annonce qu'il s'ejecte en territoire amis (mais ne précise pas sa position). En vue de la base j'aperçois un contact isolé: le Ju-87 de Shane. J'ordonne au bomber d'aller se planquer en attente au nord de la base tandis que j'emmene derrière moi les I-16 en décrivant une large boucle vers le sud. Verticale de la base, la flak s'allume. Je grimpe dur pour forcer les russe à s'exposer au tirs anti-aériens et engage le combat. Celui-ci tourne cependant rapidement en ma défaveur: ils sont trop nombreux ! Engel arrive à tir d'aile pour me porter secours, mais j'en suis déjà réduit au tournoyant: mon compte est bon. Un I-16 me touche au moteur: huile sur le pare-brise et épaisse fumée noire. Je suis en cercle défensif lorsque les Engel m'annoncent qu'ils sont en vue. Mon moteur fait un bruit de casserole et les russes semblent s'être momentanément éloignés. Je me pose en urgence, passe le seuil de piste à 270 km/h. Un long palier de décélération me permet néanmoins de me poser sans casse. Je ne vois cependant rien et sort finalement de la piste sur la gauche: mon train s'enfonce dans la terre molle et le train se plie sous mon aile. Mon appareil laboure durement le sol sur une dizaine de mètre avant de s'immobiliser (heureusement sans capoter). C'est depuis le sol que je vois mes potes descendre un I-16 et endommager séverement un deuxième, le troisième étant abattu par ces foutus servant de flak (alors que je les insultais copieusement pour leur icompétence !). Malheureusement, Kasp entre en collision avec le dernier I-16 en voulant lui régler son compte. Nous assistons impuissant au drame derrière des jumelles.

Revendications:

  • un I-153 endommagé (plusieurs obus moteur, ventre et dérive) au dessus de notre base. Pas vu ce qu'il devenait (même si le log confirme sa destruction; ptet qu'un “rampant” l'a vu s'écraser Shocked)
  • un Yak-1 touché à plusieurs reprises. Après deux explosions sur l'empennage, le russe passe sur la tranche à 50m de la cime des arbres et s'écrase dans la forêt au 150 de Koselec.
  • un I-153 descendu au dessus de la rivière (kill confirmé par Peetch à la radio)
  • deux I-16 descendus coup sur coup (aile coupée à chaque fois)

AV_Magik

Dispo et position: Blanc leader, deuxième dispo de Ju87

Statut fin de mission: RTB

Récit: Blanc leader aux ordre de Bleu leader (Waroff). Nav au 270 jusqu'à Chemer, regroupement en cercle gauche. Là on perd le contact avec Bleu Leader (panne radio) ce qui désorganise un peu le dispo. Les chasseurs demandant des infos, le leader ne communiquant plus. Une fois rentré dans l'ordre, cap 180 sur Kozolec. Bleu va sur le pont, Blanc se dirige au 140 sur des tirs au sol. On continue à suivre la route. Rouge annonce des contacts au sol au sud de la ville, on se dirige dessus. On largue puis cap au 340 pour regroupement au nord du fleuve. Puis cap 180 pour une passe canon, plutôt inefficace Smile Dégagement de la zone, puis cap 030 corrigé au 360 vers Chemer pour éviter un dogfight et pour regrouper avec un Blanc égaré au dessus de la ville. On retrouve tous les Blancs, cap 090 jusqu'à la base. On nous annonce des hostiles sur le chemin du retour. On se met en attente. Waroff annonce W16 pour le regroupement et pendant 10 bonnes minutes, je pense W18. Une fois ma connerie corrigée, je retrouve Waroff, et je me place dans ses 8h, ma vraie place de n°3 Smile Au passage j'ai perdu qq Blancs qui nous retrouveront plus tard. On fait RTB, et j'atterris 200m derrière Waroff comme une fleur (c'est facile, avec Waroff devant, c'est comme si j'avais un ILS) et je me gare près des toilettes.

Revendications: Quelques véhicules détruits (chars ?) lors du largage dont qq DCA.

AV_Bolger

Dispo et position: Blanc 2 (leader Magik)

Statut fin de mission: Crash au moment de l'atterrissage - Stuka détruit.

Récit: J'ai plus ou moins réussi (avec beaucoup de difficultés quand même) à suivre mon leader. Jusqu'à la passe de bombardement sur la DCA, près d'une rivière. Je suis alors en retard, je passe au dessus de l'objectif hors de position pour bombarder. Je tourne autour pour envisager de retenter un passage, mais je renonce, sachant que je perds aussitôt ma formation de vue. Je me dis que j'aurai peut-être un nouvel objectif qui croisera ma route au retour, sur lequel je lâcherai mes bombes. Dès lors, plus de contact visuel avec mon groupe blanc, que je retrouve finalement 10 minutes plus tard. La carte que j'avais en russe ne m'a pas particulièrement aidé pendant le vol, j'en conviens. Comme si je n'avais pas assez de difficultés de navigation sans ça.Embarassed À peine retrouvé, je les perds de nouveau dans la minute qui suit. Finalement, après être allé très au nord jusqu'en AX 18, je parviens enfin à m'orienter. Cap alors sur la base, et je recolle par miracle aux groupes bleu et blanc en vue de la base. J'ai cependant quelques soucis avec mon palonnier (sur mon joystick Saitek Evo) qui est bloqué très à droite depuis un moment (peut-être une traceuse perdue lors du passage sur cible?). Je rate ma première tentative d'atterrissage, arrivant trop vite sur la piste. Le second tour est un peu mieux, mais pas assez vite ce coup-ci, et je donne des sueurs froides à bleu leader (Waroff), déjà attablé au bar. Je remonte in extremis, après avoir probablement décoiffé quelques personnels au sol. Tout ça pour finalement me crasher lors de ma troisième tentative d'atterrissage, en redressant trop tard pour mon arrondi, alors que la vitesse et l'angle paraissaient assez bons. Je crois que mon souci de palonnier y est quand même un peu pour quelque chose. Dans le doute, j'ai retenté aussitôt derrière une mission tout seul pour deux tours de piste, avec deux atterros réussis, bien que pas nécessairement parfaits, mais sans problème de palonnier en tout cas.

Revendications: Rien.

AV_Partizan

Dispo et position: Blanc 4 (Leader magik)

Statut fin de mission: Posé appareil en pylone sur la piste (waroff n'attendait que ça pour prendre le micro de la tour).

Récit: Je decolle dernier du dispo blanc. Et là… sueur froide, mon levier d'admission reste bloqué à 66 % max ! Zut j'imagine déjà un rtb mais je souahite vite quitter les lieux vu les combats au-dessus de la base… Dès que j'arrive à stabiliser l'appareil je garde un assiette constante à vitesse réduite et voit les stukas s'éloigner dans le soleil. Je tente un reparamétrage rapide de touches au clavier (heureusement que j''étais pas en chasseur sinon c'était foutu) et je me bat toute la mission contre mon appareil et mon x45 déréglé… heureusement je recolle a peu près lors du regroupement de Bleu 1. Puis je suis les dispo blanc qui file vers le chars au sud est du pont. Je participe au piqué et largue (automatiquement !) mes bombes sur les colonnes de blindés. Hélas, alors que j'avais demandé à blanc pdt la descente le cap de sortie je perds le contact, je comprends qu'il refait une passe. Etant trop éloigné je préfère revenir au-dessus de nos lignes au nord du fleuve et attendre son retour. Je regroupe sur la ville de chemer mais je me trompe de regroupement et m'aperçois que je suis avec bigbang. Ds la foulée je retrouve blanc 1 que je ne lacherai plus d'une semelle jsuqu'à son attero ou, par peur de rentrer dans magik et waroff je refais un tour rapide et grille la politesse pour me poser. Hélas je bloque mon frein et finit en pylone en plein milieu de la piste, je me plie donc (faisant contre mauvaise fortune… etc) à la tournée générale au mess.

Revendications: certainement des blindés amochés.

AV_Kasp

Dispo et position: Engel leader

Statut fin de mission: mort

Récit: Leader Engel, on décolle après les Falke et nous regroupons en virage droite. J'ai à peine le temps de le commencer que quatre contacts se pointent dans mes 1h, à 500m d'altitude. J'engage aussitôt mon groupe dessus et préviens les Falke de la présence ennemie. J'observe un I-153 qui amorce une ressource après sa passe d'attaque sur la base. Je fonce sur lui, me place dans ses 6h, une rafale d'une seconde même pas, deux suppositoires bien placés l'amènent directement dans un piqué dont il ne se remettra pas. La situation est un peu confuse, Riri semble suivre un bandit, tandis que Ralf et Pilax sont peut être en vadrouille. Après quelques instants le regroupement s'opère au dessus de la base, à 1200m. On part ensuite sur un cap 270 à la recherche des Stuka, que l'on retrouve en montée. Notre altitude finale sera de 2800m, initialement prévue à 1500m. Pas mal de difficulté pour trouver les différents dispo de Ju-87, très éparpillés, et peu communiquant. Riri se détache avec Pilax pour davantage de fluidité dans nos évolutions. Le groupe Falke annonce être engagé sur Kozelec, tandis que nous tournons patiemment au dessus de Chemer, avec nos bombardiers en dessous. Cinq minutes avant l'arrivée des Ju-88, les Stuka font route sur l'objectif. 2Pattes et sa paire se placent à l'est, tandis que je me positionne au sud est, avec aussi la paire de Riri. Pas mal de flottement pour surveiller le ciel, de nombreux contacts sont isolés et jouent avec les nuages. Riri aperçoit alors le groupe de Ju-88 venant de l'ouest, qui se fait engager par des chasseurs russes, au moins 4 I-16. Nous fonçons dessus et j'éclate les paires pour être plus efficace rapidement. Je vois un I-16 dans la formation de bombardiers, sur lequel je plonge. Je le dépasse totalement, ainsi qu'un de ses camarades. J'évolue rapidement pour me replacer, je sens déjà que l'ailier arrive dans mes six. Je place une seule rafale de moins d'une seconde avant de dégager, encadré des traceuses vertes. Dans le virage, je vois l'I-16 s'écraser, tandis que je signale ma situation. Riri ou Ralf arrivent rapidement derrière moi et me dégagent. Un autre I-16 est encore de la partie, et je pense qu'il s'attarde sur Riri. Riri explose comme un flanc un Russe, j'imagine déjà la fatale collision. Et non, il ressort plein pot des flammes, mais il n'a plus de collimateur, perdu dans les débris. On retourne pendant deux minutes vers les bombardiers avant d'arrêter la poursuite. Le cap est alors mis au nord, pour se regrouper à Kozelec. Pilax me rejoint à 2000m, et nous retrouvons Riri à Cherem. Depuis cinq minutes, 2Pattes est aux prises avec 3 I-16 au dessus de notre base, mais nous attendons les bombardiers à escorter, le sacrifiant sur l'autel des Stuka. Finalement j'apprend que les Stuka sont 20km plus à l'est, non loin de notre base. Plus besoin donc d'attendre, et vu le carburant qui nous reste, je pousse les gaz à fond pour débouler à 490km/h sur notre aérodrome. Je repère 2Pattes fumant, un contact au nord et des tirs de DCA au sud. Je souhaite d'abord voir le contact isolé, mais tout le monde m'indique le sud. Les tirs se calment, je préfère alors grimper au dessus de la base pour prendre position et laisser 2Pattes se poser. Je place Riri au dessus en surveillance, quant je pars avec Pilax vers le sud et les tirs de DCA. Deux I-16 nous croisent dans une frontale bizarre ! Je fais demi tour lorsque je vois déjà Pilax en position, qui descend un Russe d'entrée de jeu. Il poursuit le second, alors qu'un troisième ennemi m'engage. Riri me prévient à temps et je pars dans des évolutions qui permettent à Pilax de le prendre en chasse. Il le fait fumer noir de la plus belle des manières, et enflamme le dernier I-16, je crois. J'aperçois alors le I-16 salement touché qui part vers l'ouest, et dans une volonté de trop bien faire, laisse la place à Pilax pour l'abattre définitivement. Il manque sa cible, j'arrive plein pot derrière, dans la fumée. Je lâche une rafale et je tire sur le manche, quand je percute l'I-16 hélice en croix (je ne le savais pas), son et lumière. Le groupe Engel a abattu officieusement 9 chasseurs ennemis pour une perte (2 pour moi, 4 pour Riri, 3 pour Pilax).

Revendications:

  • 1 I153 à l'ouest de la base, rafale dans les fesses, j'ai vu l'avion tomber, et le personnel de la base sûrement aussi.
  • 1 I16 au sud ouest de Kozelec (8km à peu près), rafale plein axe, l'I-16 bascule sur le dos et pique vers le sol. Je vois son crash.

AV_Pilax

Dispo et position: Engel 4 (leader Kasp leader de paire Riri)

Statut fin de mission: Posé sur la base

Récit: J'ai à peine décollé que des I-153 s'en prennent aux 109. Je cherche désespérement la zone des combats. Ma vitesse est trop faible. J'entreprends donc de monter en spirale et de retrouver mon schwarm. C'est chose faite et nous partons escorter les Ju-87. Sur zone nous apperçevons les Ju-88 engagés par des I-16. Kasp donne l'ordre d'attaquer. Je touche un I-16 mais sans le voir tomber. Juste avant l'ordre de RTB j'aperçois un I-16 en embuscade derrière les Ju-88. Je m'approche discrètement et le descend. Sur le chemin du retour 2pattes demande de l'aide. Riri salement amoché ne peut nous aider. Je suis donc Kasp et le dégage assez rapidement. La fin de la mission est d'une tristesse affligeante. Kasp me propose d'aller donner les derniers sacrements à un I-16 que j'ai fait fumer noir. Après quelques tergiversations de gentlemen nous décidons de nous le faire. Je rate ma passe. Je vois Kasp se placer derrière le I-16 et tout à coup une énorme explosion ! Mon leader vient de percuter le I-16 !! J'atterri sans problème train ouvert derrière Riri.

Revendications:

  • 1 probable. J'ai vu l'appareil fumer blanc en gros panache puis disparaitre. Je n'ai pas vu l'impact.
  • 1 I-16 en embuscade derrière les Ju-88 juste avant le RTB. Il est tombé tout de suite. Les Ju m'ont remercié par radio.
  • 3 I-16 au dessus de la base. Les I-16 engageaient mon leader. J'ai des témoins sur la base et le témoignage de feu Kasp

AV_Peetch

Dispo et position: Falke 2

Statut fin de mission: mouru noyé empetré dans mon parachute

Récit: Je decolle derrière 2pattes et on se fait ceuillir a froid par 4 I153, j'aime pas ça et je commence bien en perdant mon leader, une fois le site netoyé (colision pour Bed avec un communiste), on part au 260 comme prevu puis cap au sud, la 3 contacts, Je suis engagé on me degage, j'ai pris quelques plombs, Gnou est engagé mais j'ai pas reussi a le secourir a temps et je ne pourrais que le venger en descendant son I 153 qui l'a abattu en lui coupant les ailes et le voir faire son jolie cratère au sol, 2pattes notre Molders a nous s'est occupé des 2 autres non sans peine, ensuite on commence à faire des huits pour surveiller le secteur et on voit au mini 5 contacts proches (I16) ça chauffe pour nous, je suis tout de suite engagé, on decide de prendre la fuite vu la nette inferiorité numérique je pique a près de 570 km/h, mais un bolchevik m'envoie une bonne rafale qui provoque, un trou d'environ 50 cm dans mon aile, des trous partout dans mon cockpit, me flingue mon viseur et mon moteur, 2 pattes me degage en abattant mes deux poursuivants je fonce en territoire amis mais mon moteur coupe l'avion est trop instable je n'ai aucune visibilité, je m'ejecte…juste au dessus du fleuve, la corolle s'ouvre mais pas le dinghi, je ne resortirais pas de l'eau ou alors je suis vraiment super fort en apnée

_Revendications_:

  • un I-153 detruit que j'ai vu s'ecraser
  • je confirme un I 153 pour 2Pattes ainsi qu'I153 detruit par un membre du groupe Engel en debut de mission

AV_GNou

_Dispo et position_: Falke 3 (leader 2Pattes)

Statut fin de mission: Pas sûr que l'avion ait eu l'honneur de revoir le sol… pilote en vie mais blessé, plus de sourcil, ni de poil aux narines.

Récit: Après ce scramble riche en adrénaline, voilà tis pas que je m'emmèlent les doigts en dépliant ma carte. Ce qui me vaudra de beaux écarts de formation, et une navigation en SDRam… Après quelques courtes minutes de nav. apaisée, 3 contact à l'horizon. L'engagement s'annonce plutot bien, Papattes et Peetch devant moi avec un bon control sur 2 bandits… manque tout de même le 3e à l'équation. Confused Puis tout bascule, des tirs verts dans la mêlée… je pique sur Peetch persuadé que ma vitesse suffira à tenir en respect le 3e qui doit trainer derrière moi, quand je me retrouve à mon tour noyé sous les pépins… je ne comprends pas, comment a-t-il pu me rattraper le saligaut ?! Esquive en piqué, je ressource sur Peetch talonné par un I-153. Le biplan lâche sa proie pour une chandelle. L'occasion est trop belle, je céde à la tentation et le suis… Erreur fatale, j'étais suivit de près. Alors que j'amoche faiblement mon objectif, ses ailiers ne me ratent pas. Moteur touché, je vire rapidement du gris au noir dans une tentative de fuite en plongée. Encore une fois à ma grande surprise, l'un d'eux me rattrapera mettant le feu au moteur… Ejection juste au nord de Kozeck (AS14), en territoire ami.

Revendications:

  • 1 belle frousse !

AV_Loul

Dispo et position: JU 87 N°4 Bleu (Leader Waroff)

Statut fin de mission: KIA

Récit: NAV tranquille si ce n'est un regroupement fastidieux et une perte de contact avec leader (pas mal la simu de panne radio, ça rajoute !). Par contre un peu confus au momment de l'attaque pour finalement me crouter lors du piqué (putain de souris et de zoom)

AV_Vicking

Dispo et position: JU 87 N°2 Bleu (Leader Waroff)

Statut fin de mission: RTB intact ou presque

Récit: NAV tranquille dans les 8h de papy Waroff, nous cerclons comme convenu au dessus du village en AT16 le temps que la chasse s'occupe des moustiques au dessus de l'objectif. je suis le leader dans son piqué sur le pont et me fait surprendre par ce $_ù*! de largage automatique un peu court sur le début du pont. Etant toujours dans l'axe je large une deuxième fois pour assurer la destruction. En me retournant je vois bien le pont détruit. Passant sur les vagues de blindés, je largue tout ce qui me reste: dernières bombes?, cendrier, bouteilles de bière, insultes,… Je laisse la place aux groupes blancs et rouges et tente de regrouper avec le leader sur la rive nord, celui ci ordonne le Rtb au cap 0. Je vois qlq avions et nous cerclons à 5 au dessus de la source en AV16 pendant que la chasse débarrasses notre base. Au bout de quelques minutes, je me retourne et mes quatre suivants ont disparus. J'attends seul toujours au même point et entends Waroff redonner les ordres de retour vers la base, j'y arrive 2 minutes après les autres et me pose sans problèmes.

AV_Bigbang

Dispo et position: JU 87 N°3 Bleu (Leader Waroff)

Statut fin de mission: RTB intact

Récit: NAV tranquille dans les 4h de papy Waroff, nous cerclons comme convenu au dessus du village en AT16 le temps que la chasse s'occupe des moustiques au dessus de l'objectif. je suis le leader dans son piqué sur le pont . Je large lorsque je vois le pont remplir mon réticule. Ressource, rentrer les aerofreins et regarde le pont: détruit. Mais au vu des résultats, quelqu'un a du le détruire juste avant moi. Pas de bol à une seconde près. Mais tant mieux pour le succés de la mission. A court de bombes, je cercle en attendant les ordres de regroupement de mon leader. deux minutes plus tard, celui ci ordonne le RTB au cap 0. Je vois qlq avions et nous cerclons à 5 au dessus de la source en AV16 pendant que la chasse fait le ménage au dessus de notre base. Puis plus de tir de DCA; on suit notre leader pour procédure d'atterro à la queue leu leu.

AV_Waroff

Récit: Décollage piste 36. Tous les Ju87 étant prêts au départ, j'annonce mon décollage….et percute le Me109 de Pilax encore au point fixe… Bon, après un changement d'appareil et un copieux savon, me r'v'là aligné au 360. Montée initiale, je passe les 600m lorsque des contacts apparaissent et que la flak commence à tirer. Les 109, alertés, battent des ailes et se précipitent vers les nouveaux arrivants qui s'avèrent être des I16. J'emmène les sections à plus de 1000m pour dégager la zone d'évolution des chasseurs. Les Ju87 sont particulièrement vulnérables et peu manoeuvrant pendant leur montée initiale à 220km/h. Malgré deux 360° consécutif à basse vitesse, la formation a du mal a se regrouper. Cap 270° pour 8 minutes. Je monte à 2000 pour éviter de jouer à cache-cache les nuages. De plus, il n'y a pas d'horizon artificiel dans ce zinc. Le badin affiche 300 pour un régime économique de 70/70. 1er point de report, il nous reste 20km avant d'arriver sur l'objectif et 15 minutes d'avance! Nous allons cercler sur place. Je m'aperçois alors que la fiche de mon microphone pendouille au lieu d'être enfiché. Je rappelle les sections, et informe la chasse de notre position. Pendant ces évolutions d'attente, les appareils se regroupent. Nous prenons cap au 200°. Je garde les appareils de la première section pour détruire le pont et les véhicules à proximité, et détache les deux autres sections plus au sud est. En file indienne les 4 Stuka dégringolent du ciel et larguent leur charge. Elégamment je rate la cible pourtant aussi grosse qu'un éléphant à 3m dans un couloir…. Lors du piqué j'ai affiché 50/60 et après le redressement j'ouvre progressivement les gaz à fond tout en restant collé au sol. 40 secondes plus tard je prend un peu d'altitude et décrit une large orbite par la gauche pour revenir sur le secteur où sont concentrés les chars dont on aperçoit les départs de tir. Deux passes aussi inutiles que risqués car les Stuka n'ont pas de Bk 37, mais simplement des mitrailleuses de 7.7mm. J'ordonne le retour par un cap nord avec rendez vous avec les autres sections sur AV16 . Le regroupement se fait tranquillement loin de la base, où la chasse a inviter des I16 au bal. D'ailleurs des 109 retardataires, pipes d'échappement chauffés à blanc, foncent ventre à terre rejoindre la partie. Nous attendons patiemment. La partie n'est pas tout à fait terminée que je donne le signal retour base. La réserve pétrole est au plus bas. Nous coupons l'axe de la piste et deux virages gauche nous mettent en finale 18. il y a, je me souviens maintenant, 400m après le seuil 36, un 109 gracieusement posé le cul dressé vers le ciel. C'était lui qui m'avait fait prendre la décision d'atterrir piste 18. Les Ju87 rescapés sont tous posés à présent, fort heureusement car nous sommes à sec, les avions commes les équipages, et nous nous précipitons à la pompe…du mess. Bien évidemment nous y retrouvons les pilotes des 109 qui discutent avec véhémence de leur prestation et qui mettent sur notre dos leurs “ratés” de la mission…. Bahhhh, on n'est pas chien, nous offrons notre tournée en attendant que la Kettendrad nous ramène les pilotes qui se sont parachutés.

Compte rendu officiel

Bilan

  • Riri : 4 appareils détruits, RTB sur le ventre
  • Partizan : participe à l'attaque de l'objectif,RTB
  • Magik : participe à l'attaque de l'objectif,RTB
  • Kasp : 2 appareils détruits, KIA
  • Bed : KIA
  • Bolger : KIA
  • Yankee : participe à l'attaque de l'objectif, RTB en pylone
  • Bigbang : participe à l'attaque de l'objectif, RTB
  • Gnou : éjecté OK en territoire allemand
  • Lampatex : participe à l'attaque de l'objectif, RTB
  • Vicking : participe à l'attaque de l'objectif, RTB
  • Loul : participe à l'attaque de l'objectif, KIA
  • Pilax : 4 appareils détruits 1 appareil probable, RTB
  • Shane : participe à l'attaque de l'objectif, RTB appareil irréparable
  • Waroff : participe à l'attaque de l'objectif, RTB
  • Ralf : RTB sur le ventre
  • Easy : participe à l'attaque de l'objectif, RTB
  • Peetch : 1 appareil détruit, KIA
  • 2pattes : 4 appareils détruits 1 appareil endommagé, RTB sur le ventre

Au début de la campagne vous etes tous au rang de Obergefreiter.

Promotions et médailles

  • Magik: est promu au grade d'Unteroffizer et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis.
  • Lampatex: est promu au grade d'Unteroffizer et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis.
  • Vicking: est promu au grade d'Unteroffizer et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis.
  • Pilax: est promu au grade d'Unteroffizer et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 4,5 appareils détruits.
  • 2Pattes: est promu au grade de Hauptgefreiter et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 4,5 appareils détruits. Il recoit également une citation a l'ordre du jour pour son attitude au combat qui a permit de dégager son ailier Peetch, puis par la suite a evité a Shane d'êre engagé par 3 chasseurs ennemis, et enfin a résisté pendant 6 longues minutes aux assauts des 3 appareils ennemis en endommageant même un au passage. enfin il a réussi a poser son appareil dont le moteur rendait l'ame sur la piste et l'appareil est récupérable.
  • Riri: est promu au grade de Hauptgefreiter et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 4 appareils détruits.
  • Partizan: est promu au grade d'Hauptgefreiter et recoit la croix de fer 2ème classe pour ses 2 bombardements réussis.
  • L'Obergefreiter Yankee est promu au grade de Hauptgefreiter.
  • L'Obergefreiter Bigbang est promu au grade d'Hauptgefreiter.
  • L'Obergefreiter Gnou est promu au grade d'Hauptgefreiter.
  • L'Obergefreiter Waroff est promu au grade de Hauptgefreiter.
  • L'Obergefreiter Easy est promu au grade de Hauptgefreiter.
  • L'Obergefreiter Ralf est promu au grade de Hauptgefreiter.
  • L'Obergefreiter Shane est promu au grade de Hauptgefreiter.
  • Kasp: Un leader dans l'ame, voila comment on pouvait définir le brillant Hauptgefreiter Kasp.

C'est a titre posthume que nous lui decernons sa croix de fer de 2ème classe pour ses 3,5 victoires. Après une mission ou il a encore une fois démontré ses capacités de meneur d'hommes, il a percuté un appareil ennemi a proximité de la base, surpris semble t'il par la faible vitesse et la forte fumée dégagée par l'avion russe déjà fortement endommagé. Un accident bête qui nous rappelle a tous combien la guerre est dure.

  • Bed: Ce jeune Hauptgefreiter est mort dans de mysterieuses conditions, on aura juste vu son appareil percuter l'un des 4 I153 qui a attaqué notre base en fin d'après midi.
  • Bolger: Après une mission sans histoire L'obergefreiter Bolger est décédé lors de sa 3ème tentative d'atterrissage lorsqu'il a percuté violemment la piste ne laissant comme souvenir a sa famille que quelques débris épars.
  • Peetch: Après avoir fidèlement escorté nos bombardiers a été lâchement engagé par deux chasseurs ennemis qui ont gravement endommagé son appareil, l'obergefreiter Peetch a réussi a rejoindre le territoire allemand mais son ejection a trop basse altitude lui a été fatale.
  • Loul: C'est lors de la plongée sur le pont de Kozeliets que l'obergefreiter Loul a perdu la vie, il semblerait qu'un souci mecanique dans ses commandes soit a l'origine de ce tragique accident.

Statistiques de l'escadrilles

Les statistiques de cette 2ème mission sont de:

  • 5 morts parmi nos pilotes.
  • 6 avions perdus.
  • 1 avion irreparable
  • 5 avions endommagés mais réparables.
  • 15 chasseurs ennemis abattus
  • 1 chasseur ennemi endommagé
  • 1 chasseur ennemi probable

Depuis le début de la campagne les statistiques de l'escadrille sont de:

  • 11 morts parmi nos pilotes
  • 14 avions perdus ou irreparables
  • 16 bombardements reussis
  • 17 chasseurs abattus
  • 1 avion de reconnaissance detruit
  • 4 bombardiers descendus
  • 3 bombardiers endommagés
  • 1 chasseur endommagé
  • 1 chasseur probable

Ce qui porte le total de nos victoires a 22 appareils ennemis detruits 4 appareils endommagés et 1 probable.

Conclusion

Aujourd'hui est un meilleur jour, les décorations recues sont nombreuses, hélas nous déplorons toujours la perte de nombreux pilotes, la jeunesse de certains d'entre eux en est probablement la cause, l'apreté des combats a fait le reste.

Le travail des chasseurs a été particulierement brillant et a permit de sauver de nombreuses vies, le pont de Kozeliets a également été détruit ce qui a stoppé ou au moins retardé les russes dans leur offensive, mais peu de chars russes ont étés démolis, même si la qualité et la robustesse des chars allemands n'est pas en cause, face a un tel deferlement de forces blindées, la défense du pont n'a pas réussi a résister bien longtemps.

Nezhin est cerné sur trois cotés par les armées russes, une demande de repli stratégique sur un front plus court a été envoyée a Rastenburg. Nous attendons la réponse dans la journée.

les_autruches_en_campagne/les_campagnes/kesselschlacht_von_nezhin/mission2.txt · Dernière modification: 2008/07/17 16:48 (édition externe)
chimeric.de = chi`s home Creative Commons License Valid CSS Driven by DokuWiki do yourself a favour and use a real browser - get firefox!! Recent changes RSS feed Valid XHTML 1.0